Volkswagen: grande autonomie, recharge extrêmement rapide et production révolutionnaire – la berline sera lancée en 2026

Trinity devient le cœur de la stratégie ACCELERATE - Nouveaux standards en termes d’autonomie, de temps de recharge et de digitalisation - Le business model 2.0 est destiné à générer des recettes digitales sur toute la période d’utilisation - Avec la production de la version de série, l’usine de Wolfsburg en fait une vitrine pour l’innovation et les processus de production entièrement mis en réseau

Volkswagen offre un premier aperçu du projet Trinity : cette berline à propulsion électrique sera produite à Wolfsburg à partir de 2026 et établira de nouveaux standards en termes d’autonomie, de rapidité de recharge et de digitalisation. Elle proposera également une conduite autonome de niveau 4.

Le projet Trinity doit son nom au terme latin “trinitas” et représente la tri-unité. Par conséquent, Trinity représente trois thèmes fondamentaux : une nouvelle plateforme électronique et des logiciels de pointe, la simplification de la structure d’approvisionnement, et une production intelligente et entièrement mise en réseau à l’usine de Wolfsburg.

« Trinity est une sorte de point de cristallisation pour notre stratégie ACCELERATE, un projet phare, la combinaison rêvée d’une voiture et de logiciels de pointe », affirme Ralf Brandstätter, Président du Directoire de la marque Volkswagen. L’architecture nouvellement développée du véhicule va faire évoluer les normes en matière d’autonomie, de temps de recharge (« recharger sera aussi rapide que de faire le plein »), et de digitalisation.

En outre, Trinity rendra la conduite autonome sur son segment accessible au plus grand nombre. D’ici le lancement, prévu en 2026, de la production des versions de série, Trinity atteindra déjà le niveau 2+ de conduite autonome, et sera techniquement prêt pour le niveau 4. « Nous utilisons nos économies d’échelle afin de rendre la conduite autonome accessible au plus grand nombre et nous créons un réseau neuronal d’apprentissage. En cela, nous produisons les conditions nécessaires à un échange permanent de données provenant de notre flotte de véhicules – par exemple en situation de trafic, en cas d’obstacles ou d’accidents », explique Ralf Brandstätter. Trinity permet donc aux clients d’économiser du temps et du stress. Après un long trajet, ils pourront arriver détendus à destination, parce qu’ils auront été conduits à la maison après le travail, ou en vacances, par un chauffeur. « Trinity deviendra donc un genre de machine temporelle pour nos clients », ajoute Ralf Brandstätter.

Avec la production de la version de série, l’usine de Wolsburg deviendra une vitrine en matière de processus de production intelligents, entièrement mis en réseau et à la pointe de la technologie. « Nous allons complètement repenser la façon dont nous produisons nos véhicules et introduire de nouvelles approches révolutionnaires. La digitalisation, l’automatisation et la construction légère joueront un rôle clé », explique Ralf Brandstätter.

Les futurs modèles tels que Trinity seront produits avec beaucoup moins de versions, et les outils numériques seront largement standardisés. Les véhicules disposeront de toutes les options à bord et les clients seront en mesure d’activer les fonctions souhaitées « à la demande » à tout moment via l’écosystème numérique du véhicule. De cette façon, la complexité de la production sera considérablement réduite.

En transformant le véhicule en un produit basé sur les logiciels, Volkswagen ouvre la voie à de nouveaux business models fondés sur les données qui devraient limiter les obstacles à l’accession à la mobilité individuelle tout en offrant aux clients des packs de services très attractifs. Volkswagen vise ainsi à générer des revenus supplémentaires tout au long du cycle de vie du véhicule avec, notamment, des services de charge et d’énergie, des fonctions logicielles que les clients pourront réserver s’ils le souhaitent, ou grâce à la conduite automatisée.

Articles récents

A lire également