ALKIMIA – Arrêt d’activité en raison du manque d’acide phosphorique

Le Groupe Chimique Tunisien ayant déclaré la Force Majeure, suite à l’arrêt total de ses usines d’acide phosphorique par manque de phosphate du bassin minier de Gafsa, la Société Chimique ALKIMIA informe ses actionnaires que ses unités de production de STPP ont été mises à l’arrêt en raison du manque d’acide phosphorique, matière première principale entrant dans la fabrication du STPP.

La déclaration de Force Majeure ayant été notifiée à ses clients depuis le 06 Février 2018, la Société Chimique ALKIMIA espère redémarrer ses usines au cours de la dernière semaine de Mars 2018, compte tenu de la levée du sit-in dans le bassin minier et la reprise des livraisons de phosphate au Groupe Chimique Tunisien qui devrait redémarrer ses usines dans les prochains jours.

Le redémarrage de l’activité de l’usine permettra à la Société Chimique ALKIMIA d’une part de minimiser ses pertes déjà lourdes en 2017 et d’autre part de reprendre ses livraisons de STPP à ses clients.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here