Le ministre tunisien des Affaires locales et de l’Environnement, Mokhtar Hammami, et la ministre algérienne de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatima Zohra Zerouati, ont décidé ce 13 décembre, le lancement de huit stations vertes au niveau des postes frontières entre les deux pays.

Présents en Pologne, à l’occasion de la tenue de la 24 ème Conférence Internationale pour le Climat la COP24, les deux ministres de l’environnement ont évoqué « l’idée est d’aménager des espaces verts et des stations de relais et de repos dans huit zones frontalières. Le projet prévoit aussi la mise en place, ultérieurement, d’un programme de développement des villes situées sur les frontières des deux pays et l’établissement d’une dynamique non seulement de transit mais aussi de commerce et de services”, indique l’agence Tunisie Afrique Presse TAP, citant Mokhtar Hammami.

“La réunion des gouverneurs des régions frontalières entre la Tunisie et l’Algérie a été l’un des mécanismes de développement d’une coopération ciblée sur la bande frontalière”, poursuit la même source.

Les frontières entre l’Algérie et la Tunisie s’étalent sur plus de 1000km.

L’Algérie, a pour rappel, lancé en octobre dernier, un vaste programme multisectoriel comprenant le développement des zones frontières. Un programme spéciale du développement de ces zones a été consacré par le président de la République algérienne Abdelaziz Bouteflika , qui a fait de l’émergence de nouveaux pôles frontaliers, une priorité nationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici