Samsung va investir 175 milliards dollars lors des 3 prochaines année

Le groupe sud-coréen Samsung a annoncé mardi 24 août son intention d’investir 240 000 milliards de wons (175 milliards d’euros) au cours des trois prochaines années. Il prévoit notamment d’étendre sa présence dans les produits biopharmaceutiques, l’intelligence artificielle, les semi-conducteurs et la robotique.

Face à la pénurie mondiale de puces qui touche de plein fouet le secteur de l’électronique, Samsung ne compte pas rester les bras croisés : l’entreprise prévoit d’investir 240 000 milliards de wons (environ 175 milliards d’euros) jusqu’en 2023. Cette somme colossale, en hausse de 30 % par rapport au précédent plan triennal du groupe dévoilé en 2018, permettra au géant sud-coréen de se renforcer dans des secteurs stratégiques, comme la fabrication de semi-conducteurs.

Dans un communiqué publié mardi 24 août, Samsung ajoute que ce plan d’investissement lui offrira également de nouvelles opportunités de croissance dans d’autres domaines, tels que la robotique, les télécommunications de nouvelle génération, l’intelligence artificielle ou les produits biopharmaceutiques.

Une concurrence exacerbée

Le premier fabricant mondial de puces mémoire envisage aussi de consolider ses positions dans le secteur technologique via des fusions et des acquisitions, mais n’a fourni aucun chiffre concernant la répartition du montant de ses investissements. Samsung n’a pas non plus précisé si les investissements prévus intégraient le plan de 17 milliards de dollars annoncé précédemment pour une nouvelle usine spécialisée dans la sous-traitance de puces aux Etats-Unis.

« Le secteur des puces est la plaque de sécurité de l’économie coréenne (…) Notre investissement agressif est une stratégie de survie car une fois perdue notre compétitivité, il est presque impossible de la retrouver », a souligné le groupe dans le communiqué. Bien décidés à faire descendre Samsung de son piédestal, ses rivaux Taiwan Semiconductor Manufacturing et Intel ont eux aussi annoncé des investissements massifs.

Articles récents

A lire également