samedi, septembre 26, 2020

Abdelkader Bouazghi : L’Algérie n’importera plus de semences de pomme de terre d’ici à 2021

Dans la même catégorie

Italian Exhibition Group: Ecomondo et Key Energy 2020, essentiels pour l’avenir du pays

Profondément innovants, comme toujours. En direct et par voie numérique, accessibles et sûrs, pour libérer le potentiel du marché...

Rosthom Fadhli, nouveau gouverneur de la Banque d’Algérie

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a annoncé, dimanche à Alger, la nomination de M. Rosthom Fadhli,...

Maroc: La Berd apporte son soutien aux opérateurs d’infrastructures vitales pendant la pandémie

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) apporte son soutien aux entreprises publiques afin de garantir...

Algerie – Le ministre de l’Industrie, Ferhat Aït Ali Braham : Des nouvelles mesures incitatives prévues dans la LF 2021

Le ministre de l'Industrie, Ferhat Aït Ali Braham a affirmé mardi à Alger que la Loi des Finances (LF...

Algérie – Serbie: la coopération bilatérale économique évoquée

Le ministre de l’Industrie, Ferhat Aït Ali Braham a reçu, mardi au siège de son ministère, l'ambassadeur de Serbie,...

Le ministre de l’Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, a affirmé samedi à Guelma que « l’Algérie se passera définitivement de l’importation de semences de pomme de terre en 2021 » après le succès de leur production locale.

Le ministre de l’Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, a affirmé samedi à Guelma que « l’Algérie se passera définitivement de l’importation de semences de pomme de terre en 2021 » après le succès de leur production locale.

Dans une déclaration à la presse à la ferme Richi Abdelmadjid dans la commune de Belkheir, le ministre a indiqué que cette ferme a réussi « grandement » dans la maitrise technique de la production en quantités de plants de pommes de terre de première génération (G1) permettant la production des plants de deuxième génération G2 et « la satisfaction des besoins nationaux en semences Super Elite ».

S’étendant sur 1000 hectares, la ferme Richi-Abdelmadjid qui consacre 100 hectares et 325 serres modernes à la production des plants de pomme de terre vit « une phase historique dans l’agriculture algérienne » parvenant pour la première fois à produire localement des semences de pomme de terre, a souligné le ministre.

« L’Algérie, a-t-il ajouté, qui importe actuellement entre 120.000 et 150.000 tonnes de semences de pommes de terre soit entre 90 millions et 100 millions dollars, couvrira entièrement ses besoins en semences de pommes de terre selon le programme tracé après l’excellente maîtrise de l’itinéraire technique de production de plants 100 % algériens de ce tubercule et après l’implication de plusieurs entreprises dans ce programme ».

M.Bouazghi a également relevé que la maîtrise du processus de production de plants de pomme de terre constitue une seconde phase de réalisation du vaste programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika visant à assurer la sécurité alimentaire du pays après la première phase de maîtrise de la production de semences de céréales notamment de blé.

Le ministre a suivi à l’occasion un exposé des responsables de la ferme Richi-Abdelmadjid qui a réceptionné en 2018 environ 800.000 mini-tubercules fournis par la la société agro-développement (Sagrodev) de Sétif pour la production de plants G1 donnant un rendement moyen de 450 quintaux à l’hectare.

Lors de l’inspection des activités de pêche continentale sur le barrage Bouhemdène dans la commune de Hammam Debagh, le ministre a exhorté les responsables locaux à favoriser la création de zones d’activités spécialisés en aquaculture notamment après l’aval accordé par le conseil des ministres pour la création de pareilles zones.

Le ministre a visité la ferme pilote Mouissi Tahar dans la commune de Tamoulka spécialisée dans le conditionnement des semences et l’élevage ovin ainsi que le barrage Medjaz Begar dans la commune d’Ain Mekhlouf destiné à l’irrigation de 317 hectares.

Il s’est également rendu à un complexe agroalimentaire et une conserverie de tomate respectivement à Belkheir et Ain Benbeidha et à un entrepôt de céréales à Bouchegouf.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

 L’AFC lance une obligation verte de 150 millions de francs suisse pour financer le développement durable de l’Afrique

La Société Financière Africaine ("l’AFC" ou la "Société"), le principal fournisseur de solutions d’infrastructure en Afrique, annonce aujourd'hui le...

La Bourse de New York finit la semaine dans le vert grâce aux technologiques

La Bourse de New York a fini en hausse vendredi de 1,34% après l’annonce de la hausse des commandes de biens durables aux Etats-Unis...

Les Bourses Européennes: Le risque sanitaire plombe les actions de la zone euro

Les principales Bourses de la zone euro ont terminé vendredi dans le rouge une semaine compliquée pour les marchés d’actions en raison notamment d’évolutions...

François Villeroy de Galhau: La BCE doit envisager de reformuler son objectif d’inflation

La Banque centrale européenne (BCE) doit envisager de reformuler son objectif d’inflation dans le cadre de la révision du cadre de sa politique monétaire,...

La valeur de Tesla perd 50 milliards de dollars malgré la promesse d’une batterie moins chère

Les investisseurs ont retranché mardi 50 milliards de dollars de la valeur marchande de Tesla malgré la promesse du patron du groupe, Elon Musk,...

Dans la même catégorie