Automobile: Pékin met la pression sur Alger pour concrétiser le projet EminAuto

L’Ambassadeur de Chine en Algérie, Yang Guangyu, veut mettre de la pression sur les responsable du secteur économique Algérie afin que l’usine EminAuto destinée à l’assemblage des véhicules utilitaires de la marque chinoise JAC voit le jour rapidement, à l’image des projets de Renault, Sovac, Kia, Hyundai et prochainement de Peugeot.

Du coté de la Chine, on attend qui attend toujours le feu vert des autorités algériennes pour l’entame du projet de l’usine EminAuto pour l’assemblage. Pourtant, l’ambassadeur de Chine a adressé des correspondances au Premier Ministre Ahmed Ouyahia.

Il a fait savoir aux autorités algérienne que « l’Algérie occupe une place particulière pour la République Populaire de Chine et qu’elle représente un marché et un hub stratégique et que de ce fait, les constructeurs chinois ne peuvent d’être absentes ».

Pour appuyer cette démarche, les Chinois veulent « contribuer au développement de l’industrie automobile algérienne avec la Production de Moteurs thermiques pour JAC et d’autres marques sur le site de production EMIN AUTO/JAC de Ain Temouchent, la production d’équipements, superstructures, cadres châssis, cabines pour le compte de JAC et d’autres marques automobiles en Algérie sur le même site de production et l’exportation de 30 à 50% de la production nationale de camions, de moteurs et toute sorte d’équipements vers des pays d’Afrique ».