Le Maroc s’oriente vers un leadership régional avec la BERD en tant que partenaire de confiance

Le président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), Suma Chakrabarti, était de passage au Maroc pour une visite officielle durant laquelle il a rencontré les membres du gouvernement. Lors de ces entretiens, ce sont les perspectives de coopération et l’importance du pays pour la BERD qui ont été évoquées, comme en témoigne l’interview que Suma Chakrabarti a accordée à Aujourd’hui le Maroc, qui rapporte ses propos dans son édition de ce 22 février. Le président de la Banque européenne indique ainsi que, depuis cinq ans et demi, la BERD a investi au Maroc «1,5 milliard d’euros couvrant un certain nombre de secteurs, dont 300 millions d’euros en 2017 pour la mise en œuvre de projets innovants».

Concernant les priorités conjointes, Suma Chakrabarti cite d’abord l’employabilité, expliquant que l’accent sera mis «sur la création de l’emploi non seulement pour les jeunes diplômés mais également pour les non diplômés». Ensuite, vient le renforcement du «rôle des PME en leur accordant davantage de facilités de crédits et en leur apportant conseil, notamment pour les petites entreprises», afin de doper leur croissance. Et, pour appuyer davantage le secteur de la PME, la BERD, qui a un bureau à Tanger, souhaite en ouvrir d’autres au cours des 12 ou 15 prochains mois. L’économie verte est aussi l’un des autres domaines clefs. Un secteur qui représente 41% des investissements de la BERD.

Du côté des nouvelles lignes de crédit que la BERD compte ouvrir au Maroc, «les montants à allouer dépendront de la demande des entreprises marocaines privées soient-elles ou publiques», comme l’explique le président au quotidien, tout en assurant que les aspirations d’investissement sont grandes puisque l’organisme souhaite que le Maroc soit classé parmi les 5 premiers pays d’investissement de la BERD. Aujourd’hui, le pays se trouve à la 12ème place en termes d’investissement. Autre annonce, et pas des moindres, de Suma Chakrabarti: «L’Afrique serait potentiellement une cinquième extension de la BERD avec un leadership du Maroc».