jeudi, septembre 24, 2020

BAD – Nomination de M. Nourredine Lafhel au poste de Chef de la gestion des risques du Groupe par intérim

Dans la même catégorie

MIQYES 2019 : 17,6% des PME toujours bloquées et 50,4% jugent la reprise très lente et préjudiciable

Cette année, le MIQYES mesure à la fois la santé des PME en 2019 ainsi que l’impact du COVID-19...

Tunisie: l’Union Européenne lance TEX-MED ALLIANCES, le 29 septembre 2020

TEX-MED ALLIANCES « Alliances méditerranéennes des textiles pour le développement des entreprises, l’internationalisation et l’innovation », projet de coopération...

Attijari Bank annonce une régression de 17,07% du bénéfice net au 30 Juin 2020

Les états financiers intermédiaires relatifs au premier semestre 2020 de la Banque Attijari de Tunisie révèlent une embellie du...

L’accès au financement constitue le principal obstacle pour 39,4% des entreprises tunisiennes

L’accès au financement est le principal obstacle au développement des entreprises en Tunisie pour 39,4% des chefs d’entreprises interrogés...

Encore plus d’avantages pour les détenteurs de la Carte Privilège Auto suite à la convention signée entre FIX’N’GO et Afrique Assistance

En ce mardi 22 septembre, au siège d’Afrique Assistance, une convention de partenariat a été signée entre FIX’N’GO, premier...

Le Groupe de la Banque africaine de développement a le plaisir d’annoncer la nomination de M. Nourredine Lafhel au poste de Chef de la gestion des risques du Groupe par intérim, à compter du 6 avril 2020.

De nationalité canadienne, M. Lafhel est actuellement le Chef de la division du crédit souverain et du risque de marché (PGRF3), au sein de la Direction de la Fonction de la Gestion de Risque de la Banque africaine de développement. Spécialiste expérimenté en gestion des risques, M. Lafhel a, à son actif, plus de vingt (20) ans d’expérience en finance et en gestion du risque. Il est un leader reconnu dans le développement de solutions et de stratégies innovantes pour l’optimisation des bilans, l’adéquation des fonds propres et la gestion des risques de marché. Il a travaillé dans plusieurs régions du monde, notamment en Amérique du Nord, au Moyen-Orient et en Afrique.

Dans son rôle de Chef de division, Nourredine Lafhela acquis une vaste expérience dans l’analyse des risques de marché, des rapports sur les portefeuilles souverains, de la politique de crédit souverain, de la politique de crédit de la Banque et de la graduation. Il a joué un rôle déterminant dans la définition des critères de la Banque en matière de capital économique pour le risque de marché, le risque de crédit et le risque opérationnel. Nourredine Lafhel a notamment fait partie de l’équipe qui a développé l’initiative « Room to Run » – la titrisation synthétique innovante de la Banque, d’un montant d’un milliard de dollars US.

Avant de rejoindre la Banque, Nourredine Lafhef a occupé des postes de direction dans le domaine de la trésorerie et du risque de crédit chez S&P Global Rating, en qualité de Directeur de la notation des finances publiques souveraines et internationales et de Directeur supérieur chargé de la gestion et de la notation du risque de crédit, ainsi que chez Acreditus, tous deux aux Émirats arabes unis. Dans ces fonctions, Nourredine Lafhel a fourni, à titre confidentiel, des conseils stratégiques, des orientations politiques et un soutien analytique aux entités souveraines de la région MENA dans le domaine des marchés de capitaux, de la gestion du risque de crédit et de la notation.

Auparavant, Nourredine Lafhel a travaillé à la Banque du Canada en qualité de Chargé principal des risques de crédit, où il était responsable de la mise en œuvre des méthodes de notation interne et des tableaux de bord des entités souveraines, des GRE, des institutions supranationales et des banques, et a piloté les évaluations des risques de crédit et les notations internes des contreparties d’investissement et de négociation.

Nourredine parle couramment le français, l’anglais et l’arabe et est titulaire d’un Master en finance appliquée de l’Université du Québec à Montréal – ESG Ecole de gestion du Canada et d’une licence (avec mention) en gestion financière de la Faculté de droit, d’économie et de sciences sociales, à l’Université Hassan II de Casablanca au Maroc.

Evoquant sa nomination, le Dr. Akinwumi Adesina, Président du Groupe de la Banque africaine de développement, a affirmé : « Nourredine est un professionnel expérimenté et respecté qui a joué un rôle actif dans les comités de gestion de l’actif et du passif et des risques de crédit de la Banque. Il a fourni une orientation technique de grande importance dans le cadre de l’élaboration de solutions et de stratégies innovantes pour l’optimisation des bilans, y compris l’accord d’échanges d’exposition à garantie souveraine, le transfert de risque souverain, Room2Run et le mécanisme de partage des risques de l’AFAWA. Je suis convaincu que Nourredine continuera à faire montre d’un leadership vital et à apporter des innovations essentielles propres à garantir le maintien de notre note AAA. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Tunisie: l’Union Européenne lance TEX-MED ALLIANCES, le 29 septembre 2020

TEX-MED ALLIANCES « Alliances méditerranéennes des textiles pour le développement des entreprises, l’internationalisation et l’innovation », projet de coopération...

Hyundai en discussion avec l’UE sur le rachat de Daewoo

Hyundai Heavy Industries, numéro un de la construction navale, est en pourparlers avec les autorités européennes de la concurrence, auxquelles elles pourraient faire des...

Le budget allemand approuvé pour 2021 prévoit un endettement net frôlant les 100 milliards d’euros

Le gouvernement allemand a approuvé mercredi le projet de budget 2021 présenté par le ministre des Finances Olaf Scholz qui prévoit une nouvelle dette...

Attijari Bank annonce une régression de 17,07% du bénéfice net au 30 Juin 2020

Les états financiers intermédiaires relatifs au premier semestre 2020 de la Banque Attijari de Tunisie révèlent une embellie du chiffre d’affaires de 3,8% en...

L’accès au financement constitue le principal obstacle pour 39,4% des entreprises tunisiennes

L’accès au financement est le principal obstacle au développement des entreprises en Tunisie pour 39,4% des chefs d’entreprises interrogés dans le cadre d’une enquête...

Dans la même catégorie