jeudi, février 25, 2021

Besoins de liquidité bancaire : Stabilité au voisinage de 10 milliards de dinars, en juin 2020

Dans la même catégorie

Dégradation de la notation souveraine de la Tunisie par Moody’s: Les analystes s’inquiètent et espèrent un réveil des consciences

La Tunisie a subi, encore une fois, une dégradation de sa note souveraine, par l’agence Moody’s. L’agence de notation...

QNB remporte 7 prix prestigieux dans le cadre de l’enquête d’Euromoney sur les services de Banque Privée

Le groupe QNB, la plus grande institution financière au Moyen-Orient et en Afrique (MEA), a été primée pour ses...

Tunisie — Allemagne: Lancement de fonds d’appui directs au profit des associations tunisiennes

Les micro-projets doivent être d’intérêt commun et avoir un impact immédiat et être réalisés durant l’année en cours. L’ambassade de...

Tunisie Valeurs | Bilan des activités bancaires du dernier trimestre 2020: Challenge relevé !

«Tunisie valeurs : la Maison de l’épargnant » a publié le bilan portant sur les activités des banques relatif...

Economie / Monde: la femme toujours défavorisée par rapport à l’homme

Les pays avancent à petits pas vers une plus grande égalité entre les sexes mais, à travers le monde,...

Les besoins des banques en liquidité se sont maintenus en juin 2020, au voisinage de 10 milliards de dinars et ce, depuis mars 2020, révèle la Banque Centrale de Tunisie (BCT) dans une note consacrée aux évolutions économiques et monétaires.

Cette relative stabilité porte la marque de la neutralisation simultanée des effets (expansifs et restrictifs) exercés par les facteurs autonomes de la liquidité.

Pour les billets et monnaies en circulation, et après trois mois consécutifs caractérisés par des retraits importants de cash (période de confinement, mois de Ramadan et Aïd el-Fitr), et l’effet restrictif qui s’en est suivi, le mois de juin 2020 a connu un retour massif d’environ 603 MDT aux caisses des banques, induisant un effet expansif sur la liquidité bancaire.

S’agissant des avoirs nets en devises, ils ont exercé un effet restrictif sur la liquidité bancaire à hauteur de 308 MDT, sous l’effet notamment de la hausse des ventes de devises par la BCT aux banques (274 MDT).

Au niveau du refinancement, le volume des interventions de la BCT s’est stabilisé, en juin 2020, à 9,8 milliards de dinars.

Ces interventions ont, essentiellement, pris la forme d’opérations principales de refinancement (5.223 MDT en moyenne, contre 5.010 MDT en mai 2020) et d’achats fermes de bons du Trésor (3.118 MDT après 2.976 MDT).

Quant aux opérations de refinancement à plus long terme, l’on relève une hausse des opérations de refinancement à 1 mois de 23 MDT comparativement au mois de mai, atteignant 108 MDT, tandis que celles à 6 mois ont enregistré une baisse de 347 MDT pour s’établir à 1.265 MDT.

Articles récents

Les Bourses européennes ont fini en hausse, mais les craintes sur l’inflation demeurent

Les Bourses européennes ont fini en hausse mercredi au terme d'une séance hésitante, tiraillées entre la confiance des investisseurs...

A lire également