Démarrage des réunions annuelles du groupe de la Banque islamique de développement « BID » à Tunis

Les réunions annuelles 2018, du Groupe de la Banque islamique de développement (BID) ont démarré, dimanche, à Gammarth à Tunis, et se poursuivront jusqu’au jeudi 5 avril courant. Il s’agit notamment, de la 43ème Réunion annuelle du Conseil des Gouverneurs de la BID; de la 25ème Réunion annuelle du Conseil des Gouverneurs de la Société islamique d’assurance des investissements et des crédits à l’exportation (SIACE); de la 11ème Réunion annuelle du Conseil des Gouverneurs du Fonds de solidarité islamique pour le développement (FSID); de la 18ème Assemblée générale de la Société islamique pour le développement du secteur privé (SID); et de la 13ème Assemblée générale de la Société internationale islamique de financement du commerce (SIFC).

Prendront part à ces rencontres, 57 ministres de l’économie et des finances des pays membres, et plus de 1000 participants venus de l’étranger et de Tunisie, représentant plusieurs institutions et organismes financiers arabes, régionaux et internationaux, ainsi que des experts de divers secteurs économiques.

L’objectif est d’offrir, aux décideurs des pays membres de la BID, un cadre idéal pour se pencher sur les défis qui interpellent leurs économies et les opportunités qui leur sont offertes. Ainsi, les thèmes qui seront abordés porteront essentiellement, sur la mise en place d’entreprises stratégiques pour la promotion de l’investissement et l’emploi des jeunes, les mécanismes de partenariat permettant de renforcer la recherche et l’innovation afin d’accroître la valeur ajoutée dans les secteurs productifs, l’examen des moyens d’autonomisation des femmes et du renforcement de leurs capacités, le rôle que le numérique et les nouvelles technologies jouent sur le plan du développement durable…

Il convient de noter que la BID a amorcé ses activités en 1975 et comprend actuellement 57 Etats membres. Son siège est situé à Jeddah, au Royaume d’Arabie saoudite, et a pour mission de soutenir le développement économique et social des Etats membres.

Le Groupe de la BID comprend six institutions, à savoir, la Société islamique internationale pour le financement du commerce (SIFC), la Société islamique d’assurance à l’investissement et aux crédits à l’exportation (ICIEC), la Société islamique pour le développement du secteur privé (SID), le Fonds de solidarité islamique pour le développement(FSID) et l’Institut islamique de recherche et de formation.

Depuis sa création, la BID a financé 8195 projets de développement dans divers pays membres, soit environ 125 milliards de dollars américains, portant sur de nombreux secteurs vitaux, en particulier celui des infrastructures.

La Tunisie entretient des relations étroites et diversifiées avec la BID, qui a contribué au financement de plus de 35 projets d’une valeur d’environ 3,5 milliards de dinars comprenant, en particulier, l’énergie, les infrastructures et le développement humain, ainsi qu’une assistance technique d’une valeur de 24 millions de dinars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici