jeudi, janvier 28, 2021

Le vaccin de Pfizer et BioNTech franchit une étape vers une validation aux USA

Dans la même catégorie

Caisses des dépôts et des consignations – BAD: Gestion améliorée de l’épargne et des investissements

Caisses des dépôts et des consignations : la Banque africaine de développement (BAD) fournit les clés pour une gestion...

La Tunisie après la Covid-19

Confrontée à une crise sanitaire, mais surtout politique et socioéconomique inédite dans son histoire moderne, la Tunisie est à...

Le FMI un peu plus optimiste malgré une incertitude « exceptionnelle »

Le Fonds monétaire international a relevé mardi sa prévision de croissance de l'économie mondiale pour cette année et s'attend...

Le PROJET INTECMED : « Incubateurs pour l’innovation et le transfert de technologie en Méditerranée » en Tunisie

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Cap Bon et l’Agence Nationale pour la Promotion de la Recherche Scientifique...

AFC dresse un bilan économique de la Tunisie, L’incertitude demeure…

Arab Financial Consultants (Groupe ATB) a dressé le bilan de l’économie tunisienne durant l’année 2020, qui s’est caractérisé par...

Pfizer et BioNTech ont franchi mardi une étape dans la course à l’autorisation en urgence de leur vaccin contre le COVID-19 après que l’agence américaine du médicament a publié des données d’efficacité et de sécurité répondant à ses attentes.

Un comité d’experts indépendants doit se réunir jeudi pour rendre un avis consultatif sur le vaccin des deux laboratoires pour les personnes âgées de 16 ans et plus.

La décision de la FDA pourrait intervenir quelques jours voire plusieurs semaines après cette réunion mais plusieurs États américains ont déjà lancé les préparatifs pour les livraisons du vaccin à la mi-décembre.

Le directeur général de Pfizer, Albert Bourla, a dit s’attendre à une réunion “très intense” avec le groupe d’experts dont il espère un avis favorable.

“Nous avons les réponses à toutes les questions qu’ils vont poser”, a déclaré à Reuters Albert Bourla. Je pense qu’ils voteront “oui’ étant donné la solidité des données.”

Les données de l’essai ont montré notamment que le vaccin expérimental commençait à apporter un certain degré de protection avant même l’injection d’une deuxième dose, a déclaré la FDA, l’effet bénéfique devenant encore plus net 14 jours après la première dose.

L’agence américaine a fait remarquer que plus de données seraient nécessaires pour évaluer le potentiel d’une dose unique, dont le taux d’efficacité est d’environ 52%.

Le Royaume-Uni a commencé mardi à administrer une dose du vaccin développé en un temps record par Pfizer et BioNTech, devenant le premier pays occidental à se lancer dans la campagne de vaccination considérée comme une étape majeure vers une sortie de la crise sanitaire.

En Bourse, Pfizer et l’action cotée à Wall Street de BioNTech gagnent près de 2% à 16h15 GMT

Articles récents

Les principales Bourses européennes en baisse avant la Fed, sauf le CAC, grâce à LVMH et Unibail

Les principales Bourses européennes évoluent en ordre dispersé en début de séance mercredi, la prudence s'imposant avant les annonces...

A lire également