vendredi, septembre 25, 2020

Tunisie: les problèmes de stockage et de transport de céréales seront résolus d’ici fin juillet, selon le PM

Dans la même catégorie

Le projet du budget de l’Etat 2021 au cœur d’une réunion à la Kasbah

L'avancement de l'élaboration du projet du budget de l'Etat pour l'année 2021 a été au cœur d'une réunion, jeudi,...

Italian Exhibition Group: Ecomondo et Key Energy 2020, essentiels pour l’avenir du pays

Profondément innovants, comme toujours. En direct et par voie numérique, accessibles et sûrs, pour libérer le potentiel du marché...

Jabeur Ben Attouch: 98% des agences de voyages, menacées de faillite, d’ici fin octobre 2020

98% des agences de voyages exerçant en Tunisie, sont menacées de faillite, d'ici fin octobre 2020, si les mesures...

MIQYES 2019 : 17,6% des PME toujours bloquées et 50,4% jugent la reprise très lente et préjudiciable

Cette année, le MIQYES mesure à la fois la santé des PME en 2019 ainsi que l’impact du COVID-19...

Tunisie: l’Union Européenne lance TEX-MED ALLIANCES, le 29 septembre 2020

TEX-MED ALLIANCES « Alliances méditerranéennes des textiles pour le développement des entreprises, l’internationalisation et l’innovation », projet de coopération...

« Les problèmes liés au stockage et au transport des céréales seront résolus d’ici fin juillet », a rassuré lundi le chef du gouvernement, Youssef Chahed.

En marge d’une visite à l’Office des Céréales, à Tunis, Youssef Chahed a déclaré aux journalistes que « contrairement aux rumeurs qui circulent, il n’y a pas eu de pertes dans les quantités de céréales collectées (…) le pays a enregistré cette année, la deuxième plus grosse récolte depuis l’indépendance ».

« Cela contribuera à réduire les importations et à rééquilibrer la balance commerciale », a dit le chef de la primature tunisienne ayant insisté sur la mobilisation de tous les efforts disponibles pour assurer l’opération d’évacuation des céréales.

A noter dans ce contexte que la production des céréales a atteint environ 24 millions de quintaux au cours de cette saison, dont 11,3 millions de quintaux collectées, alors que près de 2,5 millions de quintaux encore exposés à ciel ouvert.

Le problème réside, entre autres, en la faiblesse de la capacité du stockage et du transport. Pour ce faire, des mesures ont été adoptées depuis samedi écoulé à l’issue d’une réunion au ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche.

Parmi les mesures décidées figurent la création d’une cellule de suivi centralisée au sein du ministère, la mise en œuvre d’un programme d’actions précises et d’un agenda quotidien s’étalant sur les 10 prochains jours en plus du suivi minutieux des quantités stockées en plein air.

Il sera également question de charger l’Office national des céréales de vendre les quotas des mois de juillet et août 2019 aux minoteries, en rajoutant 400.000 quintaux pour le stockage et de se lancer immédiatement, dans l’opération d’évacuation.

SourceTAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Italian Exhibition Group: Ecomondo et Key Energy 2020, essentiels pour l’avenir du pays

Profondément innovants, comme toujours. En direct et par voie numérique, accessibles et sûrs, pour libérer le potentiel du marché...

Jabeur Ben Attouch: 98% des agences de voyages, menacées de faillite, d’ici fin octobre 2020

98% des agences de voyages exerçant en Tunisie, sont menacées de faillite, d'ici fin octobre 2020, si les mesures d'appui financier prises par le...

USA : Le chômage nourrit les doutes sur la reprise

Les principales Bourses européennes ont terminé en baisse jeudi, l’augmentation inattendue des inscriptions au chômage aux Etats-Unis ayant ravivé les craintes d’un tassement de...

FMI: L’horizon économique mondial un peu moins sombre qu’attendu

Les perspectives d’évolution de l’économie mondiale ne sont pas aussi défavorables qu’on ne le craignait il y a trois mois, a déclaré jeudi un...

MIQYES 2019 : 17,6% des PME toujours bloquées et 50,4% jugent la reprise très lente et préjudiciable

Cette année, le MIQYES mesure à la fois la santé des PME en 2019 ainsi que l’impact du COVID-19 sur les PME en 2020....

Dans la même catégorie