La Chine riposte à l’UE : enquête antidumping sur le porc européen

Date:

Pékin ouvre une investigation sur les importations de viande de porc en provenance de l’UE, en réponse aux droits de douane imposés par Bruxelles sur les voitures électriques chinoises.

Une mesure de représailles ciblée. Quelques jours après l’annonce par l’Union européenne de nouvelles taxes sur les véhicules électriques fabriqués en Chine, la Chine a annoncé sa riposte : une enquête antidumping visant les importations de viande de porc en provenance de l’UE. Cette décision, effective depuis le 17 juin, constitue une nouvelle escalade des tensions commerciales entre les deux puissances.

L’industrie laitière pour le moment épargnée. Si le secteur du porc était une cible attendue, d’autres, comme celui du lait, craignaient également d’être touchés. Pour l’instant, ils semblent épargnés par cette mesure de représailles.

Une enquête menée sur un an. Déclenchée suite à une plainte déposée par l’Association chinoise de l’élevage le 6 juin, l’enquête durera un an et pourrait être prolongée de six mois supplémentaires si nécessaire. Durant cette période, les autorités chinoises examineront les pratiques commerciales des exportateurs européens de viande de porc afin de déterminer s’ils vendent leurs produits à des prix inférieurs à ceux pratiqués sur leur marché national, causant ainsi un préjudice à l’industrie chinoise.

Un impact potentiel sur les exportateurs européens. L’Espagne, la France, les Pays-Bas et le Danemark figurent parmi les principaux fournisseurs de viande de porc à la Chine, qui représente un débouché crucial pour les parties du porc non consommées en Europe. Si les conclusions de l’enquête s’avèrent défavorables, les exportateurs européens pourraient se voir imposer des droits de douane importants, affectant ainsi significativement leur compétitivité sur le marché chinois.

Une nouvelle étape dans les tensions sino-européennes. Cette nouvelle mesure commerciale s’inscrit dans un contexte de tensions croissantes entre la Chine et l’Union européenne. Les deux puissances se livrent à une bataille commerciale depuis plusieurs années, avec des sanctions et des mesures protectionnistes réciproques dans divers secteurs. Cette dernière décision chinoise risque d’aggraver davantage les relations entre les deux partenaires, avec des conséquences potentiellement importantes pour les entreprises et les consommateurs des deux continents.

Partager l'article:

Articles Recents

S'abonner

VIDÉOS SPONSORISÉES
VIDÉOS SPONSORISÉES

00:00:32

Lancement du nouveau Huawei Nova Y61

Huawei Consumer Business Group annonce le lancement du HUAWEI nova Y61, le plus récent smartphone de la série HUAWEI nova Y.
00:01:21

Samsung innove dans le suivi santé et bien-être avec les Galaxy Watch5 et Galaxy Watch5 Pro

Les nouvelles Galaxy Watch5 Series proposent des fonctionnalités de suivi du sommeil pertinentes et un design personnalisé pour façonner les habitudes de santé et bien-être au quotidien.

CONTENUS SPONSORISÉS
CONTENUS SPONSORISÉS

Ramadan : Un Mois Propice pour rompre avec la cigarette

Le mois sacré de Ramadan offre une opportunité unique pour ceux qui désirent se libérer de l'emprise de la cigarette.

OPPO A78, le nouveau smartphone bientôt en Tunisie

OPPO, la marque leader sur le marché mondial des appareils connectés, vient d’annoncer l’arrivée sur le marché tunisien de son dernier smartphone A78, à partir du 1er septembre 2023.
00:03:27

OPPO Tunisie lance les nouveaux smartphones Reno8 T 4G, Reno8 T 5G, un design élégant et une fluidité totale

OPPO vient d’annoncer le lancement, en Tunisie, de ses derniers modèles de smartphones de la série Reno, les nouveaux Reno8 T et Reno8 T 5G, avec une offre spéciale durant tout le mois de mars 2023.

Oppo consolide sa position et met en avant la nouvelle technologie de son Reno7

OPPO, la marque internationale leader dans l’industrie des smartphones et des objets connectés, a développé ces dernières années sa position et ses activités en Tunisie, dans le cadre d’une extension sur les marchés de la région Moyen Orient et Afrique.

A lire également
A lire également

L’inflation en zone euro ralentit légèrement à 2,5% en juin, confirmant les estimations préliminaires

L'inflation dans la zone euro a légèrement ralenti en juin, selon les chiffres définitifs d'Eurostat publiés mercredi.

L’inflation britannique stagne à 2% en juin : incertitudes sur les perspectives d’assouplissement monétaire de la BoE

L'inflation britannique a contrecarré les attentes en restant stable à 2% en juin, s'éloignant des prévisions d'une légère décrue.

Demande de crédit des ménages en zone euro : rebond après deux ans de baisse

Une éclaircie sur le front du crédit ? Selon l'enquête de la Banque centrale européenne (BCE) publiée ce jour, la demande de prêts des ménages en zone euro repart à la hausse pour la première fois depuis deux ans.

Ralentissement de la croissance chinoise au T2 : le PIB inférieur aux attentes

L'économie chinoise a connu une croissance plus lente que prévu au deuxième trimestre, selon les données officielles publiées aujourd'hui.

Vivendi pourrait introduire Canal+ en bourse à Londres

Vivendi, le groupe français de médias et de télécommunications contrôlé par Vincent Bolloré, envisage de mettre en bourse sa filiale Canal+ à Londres, selon des informations de Bloomberg.

Audi Bruxelles menacé de fermeture : incertitude pour l’avenir du site et de ses 3.000 employés

L'avenir de l'usine Audi Bruxelles est en suspens. Le constructeur automobile allemand a annoncé hier son intention de restructurer le site, qui produit actuellement environ 50 000 véhicules par an, en raison d'une baisse de la demande de véhicules électriques (VE) et de "défis structurels de longue date".

L’OPEP reconfirme sa prévision de croissance de la demande de pétrole pour 2024, misant sur un été dynamique

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a réaffirmé mercredi sa prévision d'une hausse solide de la demande mondiale de pétrole pour 2024, s'attendant à une forte consommation de carburant durant la saison estivale.

France: Moody’s considère le résultat des élections comme « négatif » pour la note de crédit

L'agence de notation Moody's a averti mardi que le résultat des élections législatives en France est négatif pour la note de crédit du pays.