Compagnie Pétrolière Nationale d’Abou Dhabi: programme d’investissement de dépenses 132 milliards $ pour booster la production


La stratégie historique de la société en matière de gaz permettra aux UAE de devenir un pays autosuffisant en ressources gazières, avec le potentiel de devenir un exportateur net de gaz
La capacité de production de pétrole passera à 4 millions de barils par jour d’ici la fin de l’année 2020 et à 5 millions de barils par jour d’ici 2030
ADNOC maintiendra la production du gaz naturel liquéfié jusqu’en 2040
L’Exploration d’un milliard de barils de pétrole et de 15 000 milliards de pieds carrés de gaz supplémentaire
Compagnie Pétrolière Nationale d’Abou Dhabi | ADNOC

La Compagnie Pétrolière Nationale d’Abou Dhabi (ADNOC) a annoncé aujourd’hui son intention de lancer une nouvelle stratégie gazière intégrée et d’augmenter sa capacité en production pétrolière à 4 millions de barils par jour, d’ici la fin de l’année 2020 et à 5 millions de barils par jour d’ici 2030, et ce à l’issue de l’approbation du Conseil Suprême du Pétrole, le plus haut organe régissant le secteur du pétrole et du gaz à Abou Dhabi. La société a également annoncé une croissance de ses investissements en capital de 132,33 milliards de dollars entre 2019 et 2023, et de nouvelles explorations d’un milliard de barils de pétrole.

La stratégie gazière adoptée par ADNOC ajoutera des ressources potentielles qui permettront aux UAE de parvenir à une autosuffisance en gaz, visant à devenir éventuellement un exportateur net de ressources gazières. ADNOC a également annoncé de nouvelles explorations de ressources en gaz, d’une valeur totale de 15 000 milliards de pieds cubes standard. Cette stratégie gazière permettra de maintenir la production du gaz naturel liquéfié jusqu’en 2040, et à ADNOC de saisir les opportunités de croissance supplémentaires des ressources du gaz naturel liquéfié et du gaz aux produits chimiques, le cas échéant, grâce à la position dynamique des UAE en matière de demande et d’offre et à l’évolution du mix énergétique.

Lors de la réunion annuelle du Conseil Suprême du Pétrole, S.E. Dr. Sultan Ahmed Al Jaber, Ministre d’Etat des Émirats Arabes Unis et PDG du Groupe ADNOC, a déclaré : « Notre stratégie historique d’autosuffisance en gaz marque une nouvelle étape importante et accélérée dans la mise en œuvre de la stratégie de croissance adoptée par ADNOC pour l’année 2030. Nous continuerons de débloquer et de fournir une production accrue commercialement viable à partir de nos réserves en pétrole et en gaz, en réponse à la demande croissante pour l’énergie dans le monde entier ».

Et de poursuivre, « L’augmentation progressive de notre capacité de production pétrolière permettra à ADNOC d’être toujours le fournisseur d’énergie fiable et efficace, doté d’une souplesse et d’une capacité nécessaires pour réagir à la croissance prévue de la demande en pétrole brut et en tirer profit ».

« Entretemps, les investissements substantiels que nous réaliserons en matière du développement de nouveaux réservoirs non développés, de bouchons gaz et de ressources non conventionnelles, nous permettront de répondre d’une manière compétitive à la demande croissante des UAE pour la production d’énergie et l’utilisation industrielle, tout en préservant nos engagements commerciaux internationaux et en saisissant les opportunités de croissance supplémentaires des ressources du gaz naturel liquéfié et du gaz aux produits chimiques », a ajouté S.E Dr. Al Jaber.

La stratégie pétrolière et gazière intégrée d’ADNOC étaye ses plans d’investissement en aval de valeur de 45 milliards de dollars annoncés en mai, ce qui permet à la société de tripler la production de produits pétrochimiques pour atteindre 14,4 millions de tonnes par an d’ici 2025. En mai, lors de son Forum sur l’Investissement en Aval, ADNOC a dévoilé un projet qui consiste à créer le plus grand complexe intégré de raffinage et de pétrochimie au monde à Ruwais, lui permettant d’accroître la valeur de chaque baril produit.

L’exploration de nouvelles réserves pétrolières significatives sert à appuyer la décision du gouvernement d’Abou Dhabi, prise au début de cette année, d’ouvrir six blocs géographiques de pétrole et de gaz pour un appel d’offres concurrentiel. Sur la base des données existantes provenant des études détaillées réalisées sur les systèmes pétroliers, des enquêtes sismiques, des fichiers journaux et d’échantillons de base provenant des centaines de puits d’évaluation, les estimations suggèrent que ces nouveaux blocs contiennent plusieurs milliards de barils de pétrole et plusieurs mille milliards de pieds cubes de gaz naturel. Les premières licences d’exploration et de production sont prévues d’être accordées au cours du premier trimestre de l’année 2019.

La stratégie d’octroi de licences représente une poussée majeure dans la manière selon laquelle Abou Dhabi lance de nouvelles opportunités et optimise la valeur dérivée de ses ressources en hydrocarbures. Cette stratégie est également conforme à l’approche d’ADNOC visant à élargir ses partenariats stratégiques dans tous les domaines de ses activités. Les candidats retenus concluront des accords qui garantissent des droits d’exploration et, pourvu que les objectifs définis soient atteints pendant la phase d’exploration, ils auront la possibilité de développer et produire des explorations avec ADNOC, selon les conditions exposées dans le dossier d’appel d’offres.

S.E. Dr Al Jaber a enfin souligné que les projections du secteur valident la stratégie intégrée du pétrole et du gaz adoptée par ADNOC. « Pour la première fois, le monde est sur le point de consommer 100 millions de barils de pétrole par jour, avec l’accroissement de la consommation de pétrole de 10 millions de barils supplémentaires par jour d’ici 2040 », a-t-il déclaré. Au cours de la même période, la demande en gaz naturel augmentera de 40%, tandis que le marché des polymères et produits pétrochimiques à forte valeur augmentera de 60%

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici