dimanche, mars 7, 2021

AJECT : Propositions sur le Projet de Loi 2019-81 portant sur la Gouvernance des Entreprises et Etablissements publics

Dans la même catégorie

L’endettement du secteur agricole très élevé

Les dettes du secteur agricole ont atteint 800,5 MD en 2020, représentant 25 mille agriculteurs, a déclaré le gouverneur...

Signature d’une convention entre BH BANK ET La CNRPS

La BH Bank et la Caisse nationale de retraite et de prévoyance sociale (Cnrps) ont signé une convention portant...

Pétrole: L’Opep+ prolonge pour l’essentiel sa baisse de production

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, réunis au sein du groupe Opep+, sont convenus jeudi de...

Chris Geiregat: La Tunisie a besoin d’une nouvelle direction économique, différente de celle de la décennie passée

« La Tunisie a besoin d’une nouvelle direction économique, une direction qui est différente de celle de la décennie...

TIA – APIA : Pour un meilleur accompagnement des investisseurs

M. Baligh Ben Soltane, président de l’Instance tunisienne de l’investissement ou Tunisia Invest Autority (TIA), et Mme Inji Dokki...

L’Association des Jeunes Experts Comptables de Tunisie (AJECT) a souligné l’impératif de procéder à une réforme globale et intégrale de la législation se rapportant à la gestion des entités et des ressources publics, notamment, par la réforme des textes régissant les marchés publics, la rémunération des salariés publics, les prérogatives des contrôleurs d’Etat et les instances publiques de contrôle et d’inspection.

Se basant sur une étude approfondie sur le Projet de la Loi 2019-81 portant Gouvernance des Entreprises et Etablissements publics (EPP) », lequel est actuellement en cours d’examen à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), l’Association a mis l’accent, aussi, sur l’importance majeure de suivre et d’exploiter les résultats des travaux de contrôle, d’audit, de révision légale ou d’inspection portant sur les EPP. Elle a appelé, en outre, à l’amélioration de la Gouvernance des EEP, et au renforcement des systèmes de contrôle interne de ces entreprises ainsi que de l’indépendance du réviseur légal dans le processus de l’accomplissement d’un nombre de travaux. D’après l’AJECT, il est indispensable, de renforcer le rôle de l’Instance de Gouvernance des EEP et d’opter pour la séparation des pouvoirs et des responsabilités pour les organes de gestion (Membres du CA, DG, Membres du CE, Tutelle, … ).

L’AJECT a également plaidé en faveur de la représentativité des femmes au sein du CA qui devrait être supérieure à un tiers. Les salaires des DG devraient être publiés.

Une priorité devrait être accordée à l’innovation, modernisation, développement, prestations en lignes, fixation des délais, transferts des données et des documents en interne ou en externe via des plateformes ou en version électronique (abandon de la version papier, souligne encore l’association.

Il est à noter que l’AJECT a été reçue le 24 Juin 2020, à l’ARP, par la Commission d’organisation de l’administration et des affaires des forces armées, dans le cadre de l’examen de ce projet de loi.

Gouvernance des Entreprises et Etablissements publics Les propositions de l’AJECT

Articles récents

Kais Saied renouvelle ses félicitations au Groupe Telnet

Le président de la République, Kais Saied, a renouvelé, jeudi, ses félicitations au Groupe Telnet, qui a réussi à...

A lire également