jeudi, février 25, 2021

Chaker: Seuls 11 MD restent des recettes de cession des biens confisqués

Dans la même catégorie

Dégradation de la notation souveraine de la Tunisie par Moody’s: Les analystes s’inquiètent et espèrent un réveil des consciences

La Tunisie a subi, encore une fois, une dégradation de sa note souveraine, par l’agence Moody’s. L’agence de notation...

QNB remporte 7 prix prestigieux dans le cadre de l’enquête d’Euromoney sur les services de Banque Privée

Le groupe QNB, la plus grande institution financière au Moyen-Orient et en Afrique (MEA), a été primée pour ses...

Tunisie — Allemagne: Lancement de fonds d’appui directs au profit des associations tunisiennes

Les micro-projets doivent être d’intérêt commun et avoir un impact immédiat et être réalisés durant l’année en cours. L’ambassade de...

Tunisie Valeurs | Bilan des activités bancaires du dernier trimestre 2020: Challenge relevé !

«Tunisie valeurs : la Maison de l’épargnant » a publié le bilan portant sur les activités des banques relatif...

Economie / Monde: la femme toujours défavorisée par rapport à l’homme

Les pays avancent à petits pas vers une plus grande égalité entre les sexes mais, à travers le monde,...

Le ministre des finances a fait savoir que la somme restante des recettes de cession des avoirs et biens confisqués, au cours des 5 années, n’est que de 11 MD.

Chaker a précisé, au cours d’un séminaire, organisé, mercredi, à Tunis, pour présenter les résultats de la gestion des biens et avoirs confisqués, que le Fonds objets de confiscation ou de récupération en faveur de l’Etat a obtenu au cours des 5 années 978 MD dont 966 MD ont été dépensés.

Le Fonds a réalisé des recettes de 21,133 MD en 2011, d’autres estimées à près de 274,494 MD en 2012 et enfin les sommes de 106,944 MD et 68,520 MD, respectivement en 2014 et 2015.

Les recettes les plus importantes provenant des cessions ont été enregistrées, en 2013, suite à l’obtention d’une somme de 527,030 MD après la cession de la part de l’Etat dans la société Ooredoo….

La confiscation de 12 millions d’actions n’a pas généré de ressources importantes pour l’Etat
La cession de 12 millions d’actions sur un total de 15 millions d’actions confisquées n’a pas procuré de ressources importantes au budget de l’Etat, a déclaré le ministre des finances Slim Chaker.

Le ministre a ajouté que les actions qui ont une importance financière (4000 actions) ont été déjà vendues et ont généré 170 MD à la trésorerie de l’Etat.

Les actions confisquées sont réparties entre 1 145 000 actions relevant des Sociétés d’investissement à Capital Variable (SICAV) et 14 500 000 actions dans 27 sociétés dont 25 sociétés cotées sur la Bourse de Tunis.

L’Etat a également confisqué 123,823 MD de liquidités dont 105,663 MD ont été transférés, soit 85% du total des sommes confisquées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Les Bourses européennes ont fini en hausse, mais les craintes sur l’inflation demeurent

Les Bourses européennes ont fini en hausse mercredi au terme d'une séance hésitante, tiraillées entre la confiance des investisseurs...

A lire également