Jean-Luc Revereault, chef de la représentation de la BEI en Tunisie

« Dans le cadre des « 30 jours de dialogue sur la transition verte», initiés par la Présidence portugaise du Conseil de l’Union européenne, en partenariat avec la Banque européenne d’investissement (BEI), je réitère la position de la Banque en matière d’écologie et de problématiques environnementales.

2021 représente une année charnière pour la BEI ! En effet, la Banque a décidé de se positionner comme banque du climat « Climat Bank ». Ainsi, la BEI a décidé de se focaliser sur les questions d’ordre environnemental. La banque ne financera plus les projets dans le secteur des énergies fossiles. Il s’agit du passé. La BEI a réussi à devenir le premier émetteur de « green bonds » en 2021. La Banque avait consacré une enveloppe de 170 millions aux prêts pour les actions climatiques. Notre objectif principal est de réussir à consacrer plus de 50% de ses fonds au profit des actions climatiques et environnementales. A noter qu’en 2020, près de 30% des fonds de la BEI ont été consacrés à ces actions.

Notre banque coopère actuellement avec le ministère de l’Agriculture ainsi que le ministère de l’Environnement et nous avons apporté notre soutien à un projet de dépollution du lac de Bizerte, et ce, afin d’y rétablir la qualité d’eau et d’air en améliorant la collecte et traitement des déchets solides et des eaux domestiques usées ».

Articles récents

A lire également