mercredi, juillet 15, 2020

L’Irlande devient le 81e membre de la Banque africaine de développement

Dans la même catégorie

Région MENA: le FMI anticipe une contraction économique plus forte que prévu

Le Fonds monétaire international (FMI) a abaissé de nouveau les prévisions de croissance de la région du Moyen-Orient et...

Conflits d’intérêts : Le Groupement de sociétés SOTEME, VALIS, SERPOL sort de son silence

Suite aux différentes déclarations parues dans les médias sur la participation du groupement de sociétés SOTEME, VALIS, SERPOL aux...

Le gouvernement envisage de conclure un nouveau programme de financement avec le FMI

Dans les 3 ou 4 prochains mois, le gouvernement amorcera un nouveau programme de financement avec le FMI. Yaiche souligne...

Le ministre des Finances, Nizar Yaiche annonce 50 nouvelles mesures fiscales et financières seront lancées prochainement

Le ministre des Finances, Nizar Yaiche, a annoncé, lundi, que le gouvernement avait approuvé 50 mesures fiscales et financières,...

Slim Azzabi : La Tunisie enregistrera un taux de croissance négatif de -6,5% en 2020

La Tunisie enregistrera un taux de croissance négatif de -6,5% en 2020, a annoncé le ministre, du Développement, de...

L’Irlande est devenu le 81e actionnaire du Groupe de la Banque africaine de développement, l’annonce a été faite par le président de l’institution, Akinwumi Adesina, le 24 avril 2020.

La demande d’adhésion de l’Irlande au Groupe de la Banque africaine de développement a été approuvée lors des Assemblées annuelles du Conseil des gouverneurs du Groupe tenues à Malabo, en Guinée équatoriale, en juin 2019.

« L’adhésion de l’Irlande à la Banque africaine de développement est une marque de grande confiance. Je suis ravi d’accueillir l’Irlande en tant que 81e membre de la Banque africaine de développement. L’adhésion de l’Irlande et le soutien de ses actionnaires renforceront encore la mission de la Banque africaine de développement, qui est d’accélérer le développement économique de l’Afrique », a déclaré le président Adesina.

En février 2020, lors d’une visite de sa délégation au siège de la Banque, l’Irlande a déposé l’instrument de ratification de l’Accord établissant le Fonds africain de développement auprès du secrétaire général du Groupe de la Banque, franchissant ainsi une étape supplémentaire vers la conclusion du processus d’adhésion.

Commentant cette adhésion, le ministre irlandais des Finances également chargé des Dépenses publiques et de la réforme, Paschal Donohoe, a déclaré : « La Banque africaine de développement et le Fonds africain de développement, jouent un rôle important dans la promotion d’une croissance et d’une prospérité socio-économiques durables et inclusives, en aidant l’Afrique à réaliser son potentiel et d’être un continent d’opportunités, prometteur. Je considère notre adhésion à la Banque et au Fonds comme un investissement dans ce potentiel. Le partenariat de l’Irlande avec ces importantes institutions multilatérales régionales fera progresser nos priorités de développement communes et ouvrira de nouvelles perspectives aux entreprises irlandaises dans la région. »

La Stratégie pour l’Afrique 2025 de l’Irlande, comprend un engagement à collaborer avec l’institution financière essentielle du continent, ainsi qu’à explorer de nouveaux partenariats pour soutenir l’élaboration des politiques et la mise en œuvre des programmes ; et à approfondir l’engagement dans les mécanismes de financement mixte pour la création d’emplois.

Simon Coveney, ministre des Affaires étrangères et du Commerce, a noté une forte concordance entre les priorités de la Politique de développement internationale de l’Irlande, intitulée Un monde meilleur, et la Stratégie globale High5 de la Banque africaine de développement. « Notre adhésion arrive à un moment critique, alors que la Banque joue son rôle dans le soutien aux pays africains pour répondre à la pandémie de COVID-19 », a déclaré Coveney.

« L’adhésion de l’Irlande à la Banque africaine de développement est également l’expression forte de notre engagement et de notre investissement dans le système multilatéral, ainsi que de notre contribution à la paix, à la sécurité et au développement durable en Afrique. Ce partenariat nous aidera à atteindre d’abord les plus vulnérables », a ajouté Coveney.

L’adhésion au Groupe de la Banque est obtenue après la signature des accords portant création du Fonds et de la Banque, le dépôt des instruments d’acceptation/d’approbation des accords relatifs aux deux entités, ainsi que le paiement des souscriptions initiales au Fonds et au capital social de la Banque.

L’Irlande a rempli ces conditions, car s’étant acquitté du paiement de ses souscriptions initiales et ayant également déposé son instrument de ratification de l’Accord relatif à la Banque auprès des Nations unies, le dépositaire statutairement désigné. Elle a aussi initialement déposé auprès du secrétaire général du Groupe de la Banque, l’instrument d’acceptation de l’Accord relatif au Fonds.

La Banque africaine de développement a été créée en 1964. Son capital autorisé est souscrit par 81 pays membres, dont 54 pays africains (membres régionaux) et 27 pays non-africains (membres non régionaux).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Bourses européennes : Les actions reculent avec le retour des inquiétudes

La plupart des Bourses européennes ont terminé mardi dans le rouge avec un repli de près de 1% pour...

Ennakl Automobiles enrichit son partenariat stratégique avec Ooredoo Tunisie

Une cérémonie de signature d’un partenariat stratégique entre Ooredoo et Ennakl Automobiles s’est tenue, en présence du président directeur général d’Ennakl, M. Ibrahim DEBACHE...

ENNAKL AUTOMOBILES désigne Abdellatif HAMAM Président du Conseil d’Administration de la société

La société ENNAKL AUTOMOBILES informe ses actionnaires que son conseil d'administration, réuni le 24 juin 2020, a nommé M.Abdellatif HAMAM Président du Conseil d’Administration...

Conflits d’intérêts : Le Groupement de sociétés SOTEME, VALIS, SERPOL sort de son silence

Suite aux différentes déclarations parues dans les médias sur la participation du groupement de sociétés SOTEME, VALIS, SERPOL aux marchés publics dans le domaine...

L’économie britannique se remet difficilement de la crise du coronavirus

L’économie britannique a amorcé une reprise en mai, mais nettement moins forte que prévu, avec la levée progressive des mesures de confinement prises pour...

Dans la même catégorie