La BERD et Attijari bank signent un accord portant sur un mécanisme de partage des risques d’un montant de 20 millions d’euros

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) et Attijari Bank Tunisie viennent de signer un accord portant sur un mécanisme de partage des risques d’un montant de 20 millions d’euros (environ 65 millions de dinars), ainsi qu’une convention selon les standards de l’International Swaps and Derivatives Association (ISDA).

L’objectif de ces accords, signés par le Chef du bureau de la BERD en Tunisie, Antoine Sallé de Chou et le directeur Général d’Attijari Bank Tunisie, Saïd Sebti, est de faciliter l’accès au financement aux petites et moyennes entreprises tunisiennes (PME).

Depuis l’apparition de la pandémie du Covid-19, de nombreuses entreprises privées éprouvent des difficultés importantes pour obtenir un financement et de la liquidité, ce qui représente un obstacle supplémentaire sur la voie de la croissance, selon un communiqué de la BERD.

« Le mécanisme de partage de risques constitue l’un des trois cadres de financement de l’initiative de la BERD pour les petites entreprises, un programme destiné à soutenir les entreprises privées locales et à encourager leur développement. La BERD propose à sa banque partenaire Attijari Bank, des dispositifs de participation aux risques, assumant ainsi une partie du risque lié aux prêts qu’Attijari Bank octroi à leurs clients ».

La convention cadre signée entre les deux parties selon les standards de l’ISDA permettra, quant à elle, aux deux institutions de conclure dans le futur des opérations portant sur des instruments de marché.

A travers ces accords, Attijari Bank Tunisie et la BERD continuent leur engagement à contribuer activement à l’accélération de la croissance des petites et moyennes entreprises pour renforcer leur rôle dans la dynamisation de l’économie nationale et la création d’emplois.

Depuis le démarrage de ses activités en Tunisie, en septembre 2012, la BERD y a investi près de 1,2 milliards d’euros, répartis sur 52 projets. Les investissements de la Banque ont pour objectif de soutenir le renforcement du secteur financier et le financement des entreprises privées, de promouvoir l’efficacité énergétique et d’encourager le développement d’un secteur de l’énergie durable, tout en facilitant les investissements non souverains dans l’amélioration des infrastructures, a-t-on rappelé de même source.

La BERD a d’ores et déjà apporté son soutien à plus de 1200 petites et moyennes entreprises en Tunisie, en leur fournissant des services de conseil professionnel dans le cadre de son programme d’Appui aux PME financé par l’Union Européenne

Articles récents

A lire également