La KfW mettra à la disposition du Gouvernement tunisien un prêt à taux concessionnel s’élevant à 100 millions d’euros.

La KfW, Banque Allemande de Développement, et le Ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, représenté par son ministre M. Mohamed Selim Azzabi, ont signé, ce mercredi 3 juin, un accord de prêt. Visant à mettre en place le «Programme d’appui aux réformes dans le secteur bancaire et financier, phase II ».

Le programme fait partie du Partenariat tuniso-allemand pour les réformes officialisé par une Déclaration d’intention conjointe signée le 12 juin 2017 à Berlin et s’intégrant dans l’initiative « Compact with Africa» du G20.

Ce programme vise l’appui aux réformes macroéconomiques et plus spécifiquement celles dans le secteur bancaire et financier. Et ce, afin de soutenir les efforts tunisiens pour l’amélioration des conditions cadres pour les très petites, petites et moyennes entreprises («TPME»). Et des conditions de vie de la population à travers une meilleure inclusion financière. Il permettra également d’attirer les investisseurs privés, de sécuriser et de créer de l’emploi à long terme.

L’approche programmatique
Le Programme adoptera une approche programmatique (Policy-Based-Lending, « PBL »). Dans laquelle le décaissement est lié à la réalisation des réformes. Et des mesures dans les domaines suivants :

  • Conditions macroéconomiques relatives à la gestion des finances publiques ;
  • Conditions macroéconomiques relatives au soutien à l’investissement ;
  • Inclusion financière ;
  • Amélioration de l’efficacité du secteur bancaire et rationalisation des mécanismes publics de financement ;
  • Garantie pour le secteur bancaire et entrepreneuriat ;
  • Politique monétaire.

De plus, le « Programme d’appui aux réformes dans le secteur bancaire et financier » s’inscrit dans une approche pluriannuelle de la coopération financière tuniso-allemande. Avec des moyens financiers s’élevant à 100 millions d’euros par an. Et ce, pour une durée de 3 années. La première tranche a déjà été décaissée en 2019. Après l’atteinte des jalons convenus entre les deux parties. Alors que le montant de 100 M€ relatif à la présente Phase II sera décaissé en une seule tranche. Après la réalisation des jalons de référence convenus entre les deux parties.

En outre, un troisième prêt d’un montant de 100 M€ s’inscrivant dans la continuité des mêmes réformes est également prévu pour une prochaine phase. Il sera décaissé sur la base de la réalisation finale de la matrice de réformes.

Articles récents

A lire également