dimanche, mars 7, 2021

La Tunisie, 2ème en Afrique et 62ème mondial en termes d’atteinte des ODD

Dans la même catégorie

L’endettement du secteur agricole très élevé

Les dettes du secteur agricole ont atteint 800,5 MD en 2020, représentant 25 mille agriculteurs, a déclaré le gouverneur...

Signature d’une convention entre BH BANK ET La CNRPS

La BH Bank et la Caisse nationale de retraite et de prévoyance sociale (Cnrps) ont signé une convention portant...

Pétrole: L’Opep+ prolonge pour l’essentiel sa baisse de production

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, réunis au sein du groupe Opep+, sont convenus jeudi de...

Chris Geiregat: La Tunisie a besoin d’une nouvelle direction économique, différente de celle de la décennie passée

« La Tunisie a besoin d’une nouvelle direction économique, une direction qui est différente de celle de la décennie...

TIA – APIA : Pour un meilleur accompagnement des investisseurs

M. Baligh Ben Soltane, président de l’Instance tunisienne de l’investissement ou Tunisia Invest Autority (TIA), et Mme Inji Dokki...

Le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Slim Azzabi, a fait savoir que la Tunisie est classée deuxième en Afrique et 62ème à l’échelle mondiale en termes d’atteinte des objectifs du développement durable.

Et d’ajouter, en marge de sa participation aux travaux du Forum international sur les objectifs de développement durable d’un point de vue social sur le thème « les priorités de la Tunisie après la pandémie du coronavirus », que la Tunisie a réalisé environ 70% des objectifs fixés pour atteindre la voie du développement durable.

 » Il reste encore du travail à faire pour réaliser l’objectif escompté, a-t-il noté, passant en revue plusieurs indicateurs nationaux, dont le taux de chômage des femmes diplômées, qui est le double de celui des hommes titulaires de diplômes supérieurs, ainsi que les conditions fragiles dans lesquelles vivent les femmes en milieu rural.

Il a évoqué l’importance d’une prise de conscience sociétale commune pour contribuer à asseoir l’égalité de genre en Tunisie, estimant que la révolution a permis de renforcer les acquis de la femme, afin qu’elle puisse jouer convenablement son rôle pour réussir le processus de la transition démocratique.

Azzabi a rappelé que la Tunisie a adopté, en 2016, la loi relative à l’élimination de toutes les formes de violence à l’égard des femmes, ce qui représente en effet un important acquis en faveur de la femme tunisienne. Il a appelé, ainsi, à mettre en application les dispositions de cette loi, notamment les sanctions dissuasives, dans le dessein d’ancrer la criminalisation de la violence dans la mentalité des Tunisiens.

Articles récents

Kais Saied renouvelle ses félicitations au Groupe Telnet

Le président de la République, Kais Saied, a renouvelé, jeudi, ses félicitations au Groupe Telnet, qui a réussi à...

A lire également