jeudi, février 25, 2021

La Tunisie intégrera l’économie solidaire dans son plan de développement

Dans la même catégorie

Situation financière du pays: Réserves de change dans le rouge

Selon la méthode ARA, régime flottant, la fourchette d’adéquation des réserves d’un pays doit être comprise entre 100% à...

Dégradation de la notation souveraine de la Tunisie par Moody’s: Les analystes s’inquiètent et espèrent un réveil des consciences

La Tunisie a subi, encore une fois, une dégradation de sa note souveraine, par l’agence Moody’s. L’agence de notation...

QNB remporte 7 prix prestigieux dans le cadre de l’enquête d’Euromoney sur les services de Banque Privée

Le groupe QNB, la plus grande institution financière au Moyen-Orient et en Afrique (MEA), a été primée pour ses...

Tunisie — Allemagne: Lancement de fonds d’appui directs au profit des associations tunisiennes

Les micro-projets doivent être d’intérêt commun et avoir un impact immédiat et être réalisés durant l’année en cours. L’ambassade de...

Tunisie Valeurs | Bilan des activités bancaires du dernier trimestre 2020: Challenge relevé !

«Tunisie valeurs : la Maison de l’épargnant » a publié le bilan portant sur les activités des banques relatif...

La Tunisie adoptera l’économie solidaire et sociale en tant que nouveau mécanisme de développement dans le plan quinquennal (2016/2020), outre l’économie verte et l’économie numérique et ce afin de réaliser ses objectifs de développement, a déclaré ce jeudi le chef du gouvernement, Youssef Chahed.

L’économie solidaire et sociale permet de relever les défis importants du pays en matière de lutte contre la pauvreté et le chômage, la facilitation de l’intégration économique et sociale des habitants des zones rurales et le désenclavement des zones reculées a souligné Chahed à l’ouverture du forum sur la femme agricultrice en Afrique.

Le chef du gouvernement a indiqué que les conditions dures de la femme agricultrice nécessitent l’adoption d’une nouvelle orientation qui donne la priorité à l’être humain, ajoutant que cette orientation offre des perspectives pour le développement et la modernisation du secteur agricole en Tunisie et en Afrique, continent qui connait un déficit de ressources outre le manque d’encadrement et de soutien

La contribution du secteur de l’agriculture et de la pêche à l’emploi en Tunisie s’élève à 18%, avec 611 mille personnes dont 39% de femmes, selon le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche.

Le forum sur la femme agriculture en Afrique se tient les 27 et 28 octobre 2016, à Tunis, sur le thème « Femme agricultrice et économie sociale et solidaire : dispositifs d’intégration et de promotion ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Situation financière du pays: Réserves de change dans le rouge

Selon la méthode ARA, régime flottant, la fourchette d’adéquation des réserves d’un pays doit être comprise entre 100% à...

A lire également