l’APIA: Baisse de 18% des investissements agricoles privés

Les investissements agricoles approuvés poursuivent leur baisse, chutant de 18% entre les onze premiers mois de 2020 et de 2019, à 418,7 millions de dinars (MDT), selon les résultats de l’investissement agricole privé publiés par l’APIA.

Idem pour les opérations d’investissement dont le nombre a diminué de 13,9%, à 2 834. Quant aux investissements approuvés, ils permettront la création de 3 269 emplois permanents, dont 103 diplômés de l’enseignement supérieur. Selon les activités, les investissements approuvés au cours des 11 mois 2020 sont répartis principalement entre l’agriculture (307,2 MDT, soit une baisse de 16,4%) et les services agricoles (43,9 MDT, soit un repli de 19,7%). Les investissements approuvés dans le secteur de la première transformation d’une valeur de 40,2 MDT ont connu une évolution de 13,9% par rapport à la même période de 2019, dans le cadre des orientations de l’Etat visant à améliorer les filières économiques et à favoriser la création de valeur ajoutée pour les produits agricoles, afin de valoriser les excédents de production.

Ces investissements ont été dirigés vers les huileries pour une valeur de 19,8 MDT et le stockage frigorifique pour 6,5 MDT (dans le gouvernorat de Kébili).Une opération de création liée à la transformation biologique des pâtes, d’une valeur de 6,5 MDT, a été approuvée à Sfax.

L’arboriculture fruitière a attiré 201,5 MDT des investissements du secteur agricole, suivie de l’activité avicole avec 43,3 MDT.

Une seule opération d’extension

En repli, 56 prêts fonciers d’une valeur de 5,6 MDT ont été approuvés, contre 70 prêts de 7,1 MDT au cours de la même période en 2019. Ces prêts permettront l’intégration de 576 hectares de terres dans le cycle économique. Une opération d’extension dans le gouvernorat de Gafsa liée à la culture de salade orientée vers l’exportation d’une valeur de 5,2 MDT a été approuvée, augmentant ainsi l’investissement orienté vers l’exportation de 16% par rapport à la même période en 2019.

En outre, une opération d’extension a été approuvée dans le gouvernorat de Kairouan liée à la plantation de 250 hectares de “Roses de Damas” pour extraire les huiles aromatiques, d’une valeur de 14,9 MDT. Il est à noter que le projet est équipé depuis 2016, d’une unité d’extraction d’huile et d’une unité de conditionnement et de mise en bouteille. Les opérations d’investissement à participation étrangère se sont limitées à une opération d’extension avec une contribution néerlandaise pour produire des plantations de tomates, alors que 5 opérations d’une valeur de 11,9 MDT, ont été approuvées au cours de la même période de 2019, attirant plusieurs pays comme les Emirats arabes unis, l’Espagne, Oman et l’Afrique du Sud.

- Advertisement -

Articles récents

A lire également