dimanche, novembre 29, 2020

LF2021: Les chefs d’entreprises appellent à lutter contre l’évasion fiscale et à redéfinir les dépenses publiques

Dans la même catégorie

TUNISAIR : Le chiffre d’affaire de la compagnie recule de 67,3 à fin septembre 2020

Les indicateurs d'activité trimestriels de la compagnie aérienne nationale "TUNISAIR" arrêtés au 30 Septembre 2020 font état d'une diminution...

INVESTMED : La Tunisie, l’Égypte et le Liban, grands bénéficiaires

La présidente de BUSINESSMED et vice-présidente pour l'internationalisation de la Confindustria, Mme Barbara Beltrame Giacomello, a lancé le kick-off...

PLFC 2020: Une crise financière qui requiert plus qu’un simple consensus

L’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) a entamé, vendredi, au cours d’une plénière, l’examen du projet de Loi de...

Le professeur Mahmoud-Sami Nabi appelle à l’élargissement de la suspension du service de la dette, aux pays à revenu intermédiaire

Adhérant à l’appel du Secrétaire Général des Nations Unies à l’élargissement de l’initiative de suspension du service de la...

La société « AMS » contredit les informations sur une transaction financière sur son capital

La société « AMS » porte à la connaissance de ses actionnaires, son personnel et le grand public que...

La lutte contre l’évasion fiscale, la redéfinition des dépenses publiques et l’intégration du marché parallèle doivent être selon les chefs d’entreprises les trois premiers enjeux à prendre en compte par la Loi de finances 2021, selon un sondage effectué par l’IACE, du 5 au 21 octobre 2020, auprès d’un échantillon de 500 entreprises.

Les chefs d’entreprises interrogés ont aussi souligné l’importance d’axer la LF 2021 sur le contrôle de l’endettement, la mise en place de mesures supplémentaires pour le redressement de la crise, la gestion de la crise sanitaire, la préservation des équilibres financiers et l’implémentation des mesures annoncées en faveur des entreprises sinistrées.

Selon les résultats du sondage en question  » 79% des chefs d’entreprises ont souligné l’importance de lutter contre l’évasion fiscale, 77% ont appelé à redéfinir les dépenses publiques et 76% ont plaidé pour l’intégration du marché parallèle « .

Par ailleurs,  » 63% des chefs d’entreprises interrogés ont souligné l’importance de contrôler l’endettement, 63% ont vu nécessaire de prendre des mesures supplémentaires pour le redressement de la crise et 63% également ont évoqué l’enjeu de gérer la crise sanitaire. 59% ont plaidé pour la préservation des équilibres financiers et 41% pour l’implémentation des mesures annoncées en faveur des entreprises sinistrées « .

Au titre des priorités à mettre en œuvre dans le cadre de la LF 2021, les chefs d’entreprises ont évoqué la nécessité de maîtriser l’hémorragie des finances publiques, retrouver la confiance des investisseurs, protéger l’emploi, soutenir le système de santé, réformer le secteur public, appuyer les secteurs les plus affectés par la crise, prendre des mesures sociales et soutenir les PMEs.

Les chefs d’entreprises interrogés dans le cadre de ce sondage ont aussi recommandé de bonifier le TMM, d’alléger la pression fiscale, de prioriser l’investissement dans l’infrastructure et de revoir à la baisse les taux de retenue à la source pour encourager les placements bancaires et financiers.

Ils ont aussi proposé d’éliminer toute dépense publique inutile, de digitaliser l’administration pour assurer plus de réactivité et moins d’interactions physiques et de prévoir une amnistie de change.

Articles récents

La France met en œuvre sa taxe sur les géants du numérique

Le ministère français des Finances a annoncé mercredi avoir adressé, comme prévu, un avis d’imposition aux grandes entreprises technologiques...

INVESTMED : La Tunisie, l’Égypte et le Liban, grands bénéficiaires

La présidente de BUSINESSMED et vice-présidente pour l'internationalisation de la Confindustria, Mme Barbara Beltrame Giacomello, a lancé le kick-off officiel du projet INVESTMED le...

PLFC 2020: Une crise financière qui requiert plus qu’un simple consensus

L’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) a entamé, vendredi, au cours d’une plénière, l’examen du projet de Loi de Finances Complémentaire (LFC) pour l’exercice...

Le professeur Mahmoud-Sami Nabi appelle à l’élargissement de la suspension du service de la dette, aux pays à revenu intermédiaire

Adhérant à l’appel du Secrétaire Général des Nations Unies à l’élargissement de l’initiative de suspension du service de la dette (ISSD), aux pays à...

Bourses européennes: Les actions montent malgré les doutes sur les vaccins et le Brexit

Wall Street est attendue en hausse et les Bourses européennes, Londres exceptée, progressent vendredi à mi-séance, l’approche du week-end et l’absence d’une bonne partie...

Dans la même catégorie