Port de Radès : Un programme urgent pour assurer le retour à la cadence habituelle de chargement et de déchargement

Ce programme prévoit la réorganisation de l’exploitation des espaces portuaires et la séparation des flux des conteneurs et des semi-remorques afin d’améliorer la fluidité de la circulation dans le port.

Le ministère du Transport et de la Logistique a annoncé, hier, la mise en place d’un programme urgent visant à écourter la durée moyenne d’attente et d’accostage des navires au port de Radès et assurer le retour à la cadence habituelle de chargement et de déchargement.

Ce programme prévoit la réorganisation de l’exploitation des espaces portuaires et la séparation des flux des conteneurs et des semi-remorques afin d’améliorer la fluidité de la circulation dans le port et la réduction des délais de transit des unités de charge, indique le ministère dans un communiqué publié hier.

Dans le cadre de ce programme, la Société tunisienne d’acconage et de manutention (Stam) acquerra neuf engins pour son agence de Radès, qui seront mis en service vers la fin du mois. En parallèle avec ce programme, qui sera achevé en septembre prochain, le ministère du Transport œuvrera, en collaboration avec les services du ministère des Finances, à parachever le programme d’extension du port de Radès, et ce, par la construction des quais 8 et 9.

Les travaux prévoient aussi l’aménagement d’un espace de 14 hectares y attenant, la réalisation de la première phase de la zone d’activités logistiques au port de Radès sur 20 ha et la construction de deux échangeurs pour améliorer la fluidité de la circulation à proximité du port sur la route MC33 et la zone pétrolière. Dans ce contexte, le ministère a appelé les opérateurs portuaires à adhérer à ce programme et à l’initiative de digitalisation de toutes les opérations et les procédures portuaires dans un objectif d’une meilleure performance et de transparence dans les relations entre les différents intervenants.

Il a, par ailleurs, exhorté les importateurs à procéder, immédiatement après le débarquement de leurs unités déchargées, à l’accomplissement des formalités d’enlèvement et de procéder à la mise à quai de l’export lorsque le navire est annoncé ou se trouve dans le port et ne pas utiliser les espaces portuaires comme lieu de stockage et éviter ainsi le payement des frais de gardiennage et de séjour non justifiés.

Le port de Radès a rencontré durant la dernière période une perturbation au niveau de la performance des opérations de manutention des conteneurs, causant ainsi une régression de l’indicateur relatif au nombre de conteneurs chargés ou déchargés des navires par heure.

D’après le ministère, cette situation est due à plusieurs facteurs structurels, comme l’inadaptation de l’infrastructure du port à l’activité des conteneurs, ou encore l’impact de la pandémie de Covid19 sur le rythme du travail dans le port et ce, suite à l’enregistrement de plusieurs cas de contamination.

Articles récents

A lire également