vendredi, février 26, 2021

Tunisie-Conseil de l’Europe: 10 millions d’euros pour renforcer le système des droits de l’Homme

Dans la même catégorie

Situation financière du pays: Réserves de change dans le rouge

Selon la méthode ARA, régime flottant, la fourchette d’adéquation des réserves d’un pays doit être comprise entre 100% à...

Dégradation de la notation souveraine de la Tunisie par Moody’s: Les analystes s’inquiètent et espèrent un réveil des consciences

La Tunisie a subi, encore une fois, une dégradation de sa note souveraine, par l’agence Moody’s. L’agence de notation...

QNB remporte 7 prix prestigieux dans le cadre de l’enquête d’Euromoney sur les services de Banque Privée

Le groupe QNB, la plus grande institution financière au Moyen-Orient et en Afrique (MEA), a été primée pour ses...

Tunisie — Allemagne: Lancement de fonds d’appui directs au profit des associations tunisiennes

Les micro-projets doivent être d’intérêt commun et avoir un impact immédiat et être réalisés durant l’année en cours. L’ambassade de...

Tunisie Valeurs | Bilan des activités bancaires du dernier trimestre 2020: Challenge relevé !

«Tunisie valeurs : la Maison de l’épargnant » a publié le bilan portant sur les activités des banques relatif...

La Tunisie prévoit la signature de plusieurs programmes à hauteur de 10 millions d’euros prévus pour les deux prochaines années en partenariat avec le Conseil de l’Europe en collaboration avec l’Union européenne (UE) afin de renforcer le système des droits de l’Homme et l’Etat de droit dans ses différents aspects.

Cette coopération Tunisie-UE a été évoquée jeudi lors d’un entretien entre le chef de la diplomatie tunisienne Khemais Jhinaoui et la secrétaire générale adjointe du Conseil de l’Europe, Gabriella Battaini-Dragoni, en visite en Tunisie.

S’adressant aux journalistes, la responsable européenne a souligné que la visite du Conseil de l’Europe en Tunisie visait à améliorer et à approfondir davantage la coopération établie entre les deux parties depuis 2012″.

D’après elle, cette coopération porte sur trois domaines essentiels à savoir la protection des droits individuels et collectifs, la promotion de la démocratie ainsi qu’une action soutenue dans le domaine de l’Etat de droit.

Gabriella Battaini-Dragoni a insisté, à l’occasion, sur l’intérêt que le Conseil de l’Europe porte à l’égard de la coopération avec la Tunisie, tout en rappelant qu’en 2004, le conseil de l’Europe est intervenu avec la commission de Venise pour aider la Tunisie dans la rédaction et la réforme de la nouvelle constitution. « Le programme établie avec la Tunisie va favoriser la mise en place des instances telle que l’instance de lutte contre la corruption, l’instance d’accès à l’information et l’instance de régulation de l’audiovisuel, sans omettre des réformes au sein de l’appareil judiciaire », a-t-elle ajouté.

Pour sa part, le ministre tunisien des Affaires étrangères a indiqué que le Conseil européen a remarquablement contribué dans la mise en place des institutions et des mécanismes de l’action démocratique de la Tunisie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Situation financière du pays: Réserves de change dans le rouge

Selon la méthode ARA, régime flottant, la fourchette d’adéquation des réserves d’un pays doit être comprise entre 100% à...

A lire également