samedi, janvier 23, 2021

Tunisie – Echanges commerciaux: Baisse de 13,5% des exportations vers l’UE et repli des importations de 19,9%

Dans la même catégorie

La FTDES appelle à suspendre le paiement de la dette

Le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) plaide lors d’un communiqué publié hier en faveur de...

Un deuxième décaissement des subventions dédiées au transport, avant fin janvier 2021

Un deuxième décaissement des subventions destinées aux exportateurs tunisiens et accordées au transport aura lieu d'ici fin janvier 2021,...

Banque Mondiale: La pandémie responsable de la hausse de l’extrême pauvreté

Actualisation des estimations de l’impact de la pandémie du Covid-19 sur la pauvreté : retour sur 2020 et perspectives...

L’inflation est l’ennemi principal de l’économie tunisienne

Quoi qu’il en soit, il convient de noter que l’inflation est le principal de l’économie tunisienne. Pour l’année 2015,...

Total: acquisition de 20% du capital du groupe indien Adani

Total a annoncé lundi l'acquisition auprès du groupe indien Adani d'une participation minoritaire de 20% dans Adani Green Energy...

Les échanges commerciaux avec l’extérieur font état d’une baisse des exportations de 13,4% et d’un repli des importations de 19,9%. Selon le bulletin de l’INS, le déficit commercial au terme des 11premiers mois de l’année se réduit à 11,66 milliards de dinars contre 17,8 milliards dinars une année auparavant. La crise du Covid continue de bouleverser les flux du commerce mondial. Malgré la légère résistance du secteur, l’Organisation Mondiale du Commerce prévoit une chute de 9,2% du commerce mondial des marchandises en volume en 2020 et estime que les risques de détérioration restent bien présents en particulier si les cas de Covid-19 augmentent au cours des prochains mois. Les exportations tunisiennes vers l’UE ont enregistré un repli de 13,5% au cours de la même période de référence notamment les exportations vers la France, notre premier partenaire affichant une baisse de 22,8%.

Selon l’INS, « En valeur les importations ont atteint 46617 MD contre 58179,3 MD durant la même période de l’année 2019. Suite à cette évolution au niveau des exportations (-13,4%) et des importations (-19,9%), le déficit commercial s’est réduit de 6132,7 MD pour s’établir à un niveau de -11666,6 MD contre -17799,3 MD durant les onze mois de l’année 2019.Le taux de couverture a gagné 5,6 points par rapport à la même période de l’année 2019 pour s’établir à 75% contre 69,4% durant la même période de l’année 2019 ».

Baisse de 43% des exportations pour les grumes

La baisse des exportations touche principalement les secteurs des textiles, habillement et cuirs, les industries mécaniques et électriques, l’énergie et le secteur des mines, phosphates et dérivés. Seul le secteur agricole et de l’agroalimentaire continue de résister au choc du Covid en enregistrant une hausse de 14,3% et ce grâce à la hausse de nos ventes en huiles d’olives passant de 1205,4 MD à 2125, 4MD. Toutefois une baisse des exportations a été enregistré par les autres filières notamment les dattes, les agrumes et les Poissons crustacés mollusques. Les exportations des agrumes sont dès lors passés de 27,7MD à fin novembre 2019 à 15,6 MD cette année, soit une baisse de près de 43%.

Hausse de 0,1MD des exportations du phosphate brute et repli de 39% dans les exportations du sel

Pour le secteur des mines phosphates et dérivés, la baisse est généralisée et concerne tous les produits à l’exception du phosphate brut avec une infime somme de 0,6MD contre 0,5MD en 2019. La production du phosphate a chuté de 100 mille tonnes au terme du troisième trimestre de l’année en cours. Le blocage des sites de production et l’arrêt de la production a même contraint le gouvernement à importer du phosphate, une première dans l’histoire de la Tunisie, classée avant-la Révolution au top 5 des exportateurs mondiaux de phosphate.

Par ailleurs, une baisse de 39% a été enregistré dans les exportations du sel passant d’une recette d’exportation de 73,9 MD au cours des 11 mois 2019 à 45 MD au terme de la même période de l’année courante.

S’agissant du secteur du textile-habillement et cuirs seule l’exportation des tissus a enregistré un rebond au cours de la même période avec des recettes d’exportation de 1000,1MD à fin novembre 2020 contre 739 MD une année auparavant.

Hausse des importations des bus et cars

Du côté des importations, la morosité du marché et la paralysie de l’appareil productif expliquent la baisse des importations pour la majorité des intrants ou encore pour les matières premières mais aussi pour les produits finis. Nous retiendrons une baisse enregistrée dans les importations des produits pharmaceutiques, dans les matières en plastiques, les cuivres, l’Aluminium, fer et aciers, le coton en masse, les tissus, les fils et els articles en textile. La hausse des importations concerne principalement l’importation de bus et cars, le pétrole brut, le thé, l’orge et le blé dur.

Selon l’INS, la baisse des importations de (-19,9%) est due à la baisse enregistrée au niveau des importations des biens d’équipement de (-25,2%), des matières premières et demi produits de (-16,7%), des biens de consommation de (-15,7%) et de l’énergie (- 35,3%) sous l’effet de la diminution de nos achats des produits raffinés (3098,7 MD contre 5881,5 MD) et de gaz naturel (2051,5 MD contre 3432,9 MD).

Il va sans dire que la LF 2021 récemment approuvée par l’ARP ne prévoit pas de mesures spécifiques en faveur des exportations et de la limitation des importations notamment en provenance de la Chine et de la Turquie. Faut-il noter que les exportations vers l’UE se sont contractées de 13,5% suite à la baisse de nos exportations vers certains partenaires européens, tels que la France (- 22,8%), l’Allemagne (-17,8%) et l’Italie (- 10,4%). Avec les pays arabes, les exportations ont diminué avec l’Algérie (-28,9%), la Libye (- 18,8%) et l’Egypte (-13,1%). La Tunisie enregistre par ailleurs un déficit commercial de près de 5000 MD avec la Chine, de 1916,2 MD avec la Turquie et de 1666,7 MD avec l’Algérie.

SourceYGA

Articles récents

Bourses européennes: Les actions rattrapées par les risques sanitaires et économiques

Les Bourses européennes ont fini en baisse vendredi, de nouvelles restrictions sanitaires et des indices d'activité attestant la contraction...

Dans la même catégorie