dimanche, mars 7, 2021

Tunisie: L’AFD lance un Label finance vert au service de l’investissement

Dans la même catégorie

L’endettement du secteur agricole très élevé

Les dettes du secteur agricole ont atteint 800,5 MD en 2020, représentant 25 mille agriculteurs, a déclaré le gouverneur...

Signature d’une convention entre BH BANK ET La CNRPS

La BH Bank et la Caisse nationale de retraite et de prévoyance sociale (Cnrps) ont signé une convention portant...

Pétrole: L’Opep+ prolonge pour l’essentiel sa baisse de production

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, réunis au sein du groupe Opep+, sont convenus jeudi de...

Chris Geiregat: La Tunisie a besoin d’une nouvelle direction économique, différente de celle de la décennie passée

« La Tunisie a besoin d’une nouvelle direction économique, une direction qui est différente de celle de la décennie...

TIA – APIA : Pour un meilleur accompagnement des investisseurs

M. Baligh Ben Soltane, président de l’Instance tunisienne de l’investissement ou Tunisia Invest Autority (TIA), et Mme Inji Dokki...

L’Agence française de développement (AFD) a lancé un label baptisé « Label finance vert » destiné à soutenir l’activité d’octroi de crédits en faveur d’investissements verts en Tunisie, a fait savoir jeudi le directeur de l’AFD Tunisie, Gilles Chausse, en marge du Forum franco-tunisien sur les énergies renouvelables, en cours dans la capitale tunisienne.

Ce label met à la disposition des banques tunisiennes des lignes de crédit pour le financement de projets engagés par des entreprises tunisiennes en matière de maîtrise de l’énergie, d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables.

« Nous ne sommes plus dans une logique de financer des projets d’installation de centrales à charbon ou même de centrales à gaz (…) notre vision pour le développement est désormais orientée vers le développement durable et l’économie verte », a dit le chef de l’AFD Tunisie.

« Les institutions financières tunisiennes sont, plus que jamais, appelées à tirer profit de ces lignes de crédit et à collaborer avec l’agence dans l’objectif de soutenir la transition énergétique en Tunisie et favoriser la contribution des entreprises et industriels privés à cette transition », a commenté M. Chausse.

Pour lui, « l’AFD ne fixe pas de taux d’intérêt préalables pour le financement des projets d’énergies renouvelables (…) ces taux dépendent de la nature des projets, des pays cibles, du risque pays d’autant plus que les taux sont fixés en fonction des négociations faites avec les parties concernées ».

A noter dans ce sens que l’enveloppe consacrée par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) aux projets d’énergies renouvelables s’est élevée en 2017 à 2 milliards d’euros, d’après les chiffres exposés par Wael Chouchene, représentant de la banque européenne.

« Le respect de l’environnement et la conformité aux objectifs de développement durable notamment la réduction des gaz à effets de serre sont sur la voie de devenir l’un des facteurs bancables les plus vitaux pour les projets financés par les institutions financières internationales », a déclaré Wael Chouchene.

Ce dernier pense que l’environnement des affaires, la priorité donnée aux énergies renouvelables, l’intérêt manifesté par les opérateurs économiques au sujet des énergies renouvelables « sont de critères primordiaux desquels dépendront les choix des pays et des projets cibles retenus par la banque ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Kais Saied renouvelle ses félicitations au Groupe Telnet

Le président de la République, Kais Saied, a renouvelé, jeudi, ses félicitations au Groupe Telnet, qui a réussi à...

A lire également