Tunisie: Le taux d’indépendance énergétique s’est situé à 43% à fin septembre 2020 contre 41% à fin septembre 2019

Le ministère de l’Industrie, de l’Energie et des Mines vient de publier le rapport mensuel « La conjoncture énergétique » à fin septembre 2020.

Le déficit de la balance commerciale énergétique a diminué de 34% (compte tenu de la redevance du gaz algérien exporté), à 3737 millions de dinars (MD) durant les 9 premiers mois de l’année en cours. Toutefois la valeur d’échange commerciaux dans le secteur de l’énergie demeure a liée à trois facteurs essentiels les quantités échangées, le taux de change $/DT et les cours du Brent.

Selon la même source, le bilan d’énergie primaire accuse à fin septembre 2020, un déficit de 3.8 Mtep contre un déficit enregistré à fin septembre 2019 de 4.3 Mtep, et ce, en comptabilisant la redevance.

Partant, le taux d’indépendance énergétique s’est situé à 43% à fin septembre 2020 contre 41% à fin septembre 2019. Ce taux d’indépendance énergétique, indique le rapport, se limite à 39% durant les 9 premiers mois de 2020, sans comptabilisation de la redevance, contre 37% durant les 9 premiers mois de 2019.

Les exportations des produits énergétiques en baisse de 42%

Pour le mois de septembre, la demande a enregistré une baisse de 2%, ce qui a engendré une baisse cumulée de 8% durant les 9 premiers mois de 2020 par rapport à 2019. Les exportations des produits énergétiques ont connu une baisse en valeur de 42% accompagnée d’une baisse des importations en valeur de 36%.

La moyenne journalière de la production de pétrole est passée de 36.1 mille barils/j à fin septembre 2019 à 33.6 mille barils/j à fin septembre 2020. Selon le rapport, les achats du gaz algérien ont baissé de 6%, entre les 9 premiers mois de 2019 et les 9 premiers mois de 2020, pour se situer à 2276 ktep et ceci à cause du ralentissement économique après les mesures de confinement.

L’approvisionnement national en gaz naturel a baissé de 5 % entre fin septembre 2019 et fin septembre 2020 pour se situer à 3714 ktep.

selon la même source, le forfait fiscal sur le passage du gaz algérien a baissé d’une façon significative ces derniers mois, la pandémie qui a touché l’Europe et notamment l’Italie a impacté fortement la demande de l’énergie et par conséquent la quantité de gaz qui provient de l’Algérie vers l’Italie et transitant à travers la Tunisie a néanmoins observé une amélioration à partir du mois juillet 2020.

La demande nationale de produits pétroliers chute de 12%

Les ressources en gaz naturel (production nationale + forfait fiscal) ont atteint 1502 ktep, à fin septembre 2020, enregistrant ainsi une baisse de 2% par rapport à la même période de l’année précédente suite à la baisse du forfait fiscal sur le transit du gaz algérien de 12%. La production a légèrement augmenté, à raison, de 0.1%.

Le document précise également que la demande nationale de produits pétroliers, a enregistré entre fin septembre 2019 et fin septembre 2020, une baisse de 12% pour se situer à 2.99 Mtep. Cette baisse, souligne le document, est due principalement aux mesures prises par le gouvernement notamment le confinement total à partir du 22 mars 2020 pour atténuer la propagation de la pandémie du COVID-19.

Articles récents

A lire également