Tunisie : Les intentions d’investissement accusent une baisse de 20%

Selon un bulletin statistique publié par l’Instance Tunisienne de l’Investissement, les intentions d’investissement dans les projets, dont le coût dépasse les 15 millions de dinars (MDT), ont enregistré une baisse de 20% à 1,6 milliard de dinars durant les 11 premiers mois de 2021 par rapport à la même période de 2020.

La TIA fait état également d’une diminution du nombre de postes d’emploi de 15% par rapport à la fin novembre 2020, et une baisse de 23% par rapport à la même période de 2019.

Cette régression a été expliquée par les mesures mises en place par de nombreux pays pour lutter contre la pandémie, ce qui a provoqué des chocs financiers et ralenti le rythme de la croissance de l’industrie mondiale et le rythme d’attraction de nouveaux investissements.

Les opérations d’investissements déclarés consistent en 15 projets de Création (avec un coût d’investissement de 1,196 milliard de dinars et 6673 postes d’emplois à créer), 9 projets d’extension (un investissement de l’ordre de 373,58 MDT et 2 235 postes d’emplois à créer) et un projet de renouvellement (un investissement de 31,95 MDT et 122 postes d’emplois à créer).

Les Projets d’Intérêt National accaparent 75% du total investissement déclaré, et devront favoriser la création de 8 577 postes d’emploi, soit 81% de nombre d’emplois déclarés.

A noter aussi que près de 2/3 de l’ensemble des investissements déclarés seront lancés dans le cadre de projets totalement exportateurs et permettront la création de 7 666 emplois, alors que 72% des investissements seront mis en place dans le cadre de projets à participation étrangère (création de 7 459 postes d’emplois).

Le secteur agricole accapare la part de lion des investissements déclarés durant les onze premiers mois de 2021, avec environ 647 MDT (création de 4 412 postes d’emploi).

En revanche, les investissements déclarés dans les secteurs des énergies renouvelables ont régressé de 83% à 70 MDT.

Il en est de même pour les investissements destinés au secteur industriel, lesquels ont baissé de 41% à 597 MDT.

Une analyse plus détaillée des investissements industriels déclarés jusqu’au mois de novembre 2021, montre que ce sont les des industries chimiques et le secteur mécanique et électrique qui attirent respectivement 27% et 23% de ces investissements.

Articles récents

A lire également