vendredi, février 26, 2021

Tunisie : Révision à la baisse des prix des carburants

Dans la même catégorie

Situation financière du pays: Réserves de change dans le rouge

Selon la méthode ARA, régime flottant, la fourchette d’adéquation des réserves d’un pays doit être comprise entre 100% à...

Dégradation de la notation souveraine de la Tunisie par Moody’s: Les analystes s’inquiètent et espèrent un réveil des consciences

La Tunisie a subi, encore une fois, une dégradation de sa note souveraine, par l’agence Moody’s. L’agence de notation...

QNB remporte 7 prix prestigieux dans le cadre de l’enquête d’Euromoney sur les services de Banque Privée

Le groupe QNB, la plus grande institution financière au Moyen-Orient et en Afrique (MEA), a été primée pour ses...

Tunisie — Allemagne: Lancement de fonds d’appui directs au profit des associations tunisiennes

Les micro-projets doivent être d’intérêt commun et avoir un impact immédiat et être réalisés durant l’année en cours. L’ambassade de...

Tunisie Valeurs | Bilan des activités bancaires du dernier trimestre 2020: Challenge relevé !

«Tunisie valeurs : la Maison de l’épargnant » a publié le bilan portant sur les activités des banques relatif...

 

Les autorités tunisiennes ont décidé, jeudi, de revoir à la baisse les prix de vente de l’essence sans plomb, du gasoil sans soufre et du gasoil normal de 1,5%.

C’est ce qui ressort du communiqué rendu public, jeudi, par le ministère tunisien de l’Energie, des mines et de la transition énergétique, relayé par l’agence de presse tunisienne (TAP, Officiel).

Ainsi, un litre d’essence sans plomb est passé à 2 005 millimes (0.69 dollars) après une réduction de 30 millimes. Le litre de gasoil sans souffre est estimé à 1775 millimes (0.61 dollars) après une réduction de 25 millimes.

Quant au gasoil normal, un litre coûtera désormais 1530 millimes (0.53 dollars) après une baisse de 20 millimes. alors que le ministère a maintenu inchangé les prix des autres produits d’hydrocarbures.

En effet, la décision de réviser les prix a été prise suite à la réunion de la Commission technique chargée de la fixation et du suivi des prix de vente des produits pétroliers finis.

Cette démarche s’inscrit dans le cadre de l’ajustement mensuel automatique conformément à l’arrêté des ministres de l’Energie, des Mines et de la Transition énergétique et des Finances du 31 mars 2020, selon la même source.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Situation financière du pays: Réserves de change dans le rouge

Selon la méthode ARA, régime flottant, la fourchette d’adéquation des réserves d’un pays doit être comprise entre 100% à...

A lire également