samedi, janvier 23, 2021

Zone euro: Les prix à la consommation ont baissé de 0,3% à -0,3% annuel

Dans la même catégorie

La FTDES appelle à suspendre le paiement de la dette

Le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) plaide lors d’un communiqué publié hier en faveur de...

Un deuxième décaissement des subventions dédiées au transport, avant fin janvier 2021

Un deuxième décaissement des subventions destinées aux exportateurs tunisiens et accordées au transport aura lieu d'ici fin janvier 2021,...

Banque Mondiale: La pandémie responsable de la hausse de l’extrême pauvreté

Actualisation des estimations de l’impact de la pandémie du Covid-19 sur la pauvreté : retour sur 2020 et perspectives...

L’inflation est l’ennemi principal de l’économie tunisienne

Quoi qu’il en soit, il convient de noter que l’inflation est le principal de l’économie tunisienne. Pour l’année 2015,...

Total: acquisition de 20% du capital du groupe indien Adani

Total a annoncé lundi l'acquisition auprès du groupe indien Adani d'une participation minoritaire de 20% dans Adani Green Energy...

Les prix à la consommation dans la zone euro ont baissé de 0,3% sur un an en décembre, se maintenant en territoire négatif pour le cinquième mois d’affilée avec la chute prolongée des prix de l’énergie, montre la première estimation publiée jeudi par Eurostat.

Les prix à la consommation dans les 19 pays ayant adopté la monnaie unique ont diminué de 0,3% en rythme annuel, comme lors des trois mois précédents, alors que les économistes sondés par Reuters prévoyaient en moyenne une baisse légèrement atténuée de 0,2%.

Les prix de l’énergie ont chuté de 6,9% le mois dernier par rapport à décembre 2019 après -8,3% en novembre et la hausse des prix des produits alimentaires non transformés a ralenti à 2,1% en rythme annuel après une hausse de 4,2% en novembre.

L’inflation dite de base, c’est-à-dire en excluant l’énergie et les produits alimentaires non transformés, ressort à 0,4% sur un an le mois dernier, comme le mois précédent.

Si l’on exclut aussi l’alcool et le tabac, une mesure d’inflation surveillée de près par les économistes, la hausse des prix est inchangée à 0,2%.

Articles récents

Bourses européennes: Les actions rattrapées par les risques sanitaires et économiques

Les Bourses européennes ont fini en baisse vendredi, de nouvelles restrictions sanitaires et des indices d'activité attestant la contraction...

Dans la même catégorie