L’Algérie désire exporter de l’électricité vers la Libye

Le gouvernement algérien devrait commencer l’approvisionnement de la Libye en énergie électrique, a déclaré le ministre algérien de l’Energie, Mustapha Guitouni, qui a également expliqué que cette opération ferait naître plusieurs projets d’investissement dans les zones frontalières entre les deux pays.

Le président directeur général de la Sonalgaz, Mohammed Arkab, avait confié à ce propos que des discussions étaient en cours entre la Compagnie d’électricité générale libyenne (GECOL) et la Compagnie algérienne d’énergie avec pour objectif de développer des opportunités de partenariat afin de fournir de l’électricité à la Libye après avoir raccordé les réseaux électriques libyen, algérien et tunisien.

La Libye doit faire face à une insuffisance énergétique, avec des coupures intempestives qui compromettent le bon fonctionnement des entreprises et des populations déjà très perturbées par les conflits.

« Nous rencontrons beaucoup de difficultés dans la production et le transport de l’électricité en Libye. Donc, nous voulons également bénéficier du réseau algérien pour alimenter certaines villes de l’Ouest et du Sud libyen », a déclaré le directeur exécutif de la Compagnie libyenne d’électricité, Gecol, Ali Mohamed Saci, avant d’appeler Sonelgaz à entamer à court terme, le transfert de son savoir-faire dans la production, le transport et la maintenance de l’énergie électrique en territoire libyen.