vendredi, février 26, 2021

L’Egypte invite les hommes d’affaires indiens à rejoindre la zone économique du canal de Suez

Dans la même catégorie

QNB remporte 7 prix prestigieux dans le cadre de l’enquête d’Euromoney sur les services de Banque Privée

Le groupe QNB, la plus grande institution financière au Moyen-Orient et en Afrique (MEA), a été primée pour ses...

CRN (R) nomme Trend Micro parmi les Entreprises Cloud les plus innovantes pour l’année 2021

Trend Micro Incorporated (TYO: 4704; TSE: 4704), le leader de la sécurité dans le cloud, a annoncé aujourd'hui avoir...

Ihssan Abdel-Jabbar: L’Irak conclut un accord avec Total pour de grands projets

L'Irak a conclu un protocole d'accord avec Total pour mettre en œuvre des projets grands et prometteurs sur son...

Emirates promouvoit le message « Dubai is Open » au monde entier avec une campagne à plusieurs millions de dollars.

Dubaï est ouverte aux affaires et au tourisme, et Emirates désire que le monde entier le sache. Tout au...

Les envois de fonds devraient reculer de 8% dans la région MENA en 2020 et 2021

Les transferts d’argent vers les pays à revenu faible et intermédiaire devraient se replier à 508 milliards de dollars...

Le Caire discute avec New Delhi de la création d’une zone économique indienne dans la zone économique du canal de Suez, à l’instar de celles établies par la Russie et la Chine, et se penche sur les industries légères telles que la transformation des aliments, le conditionnement et les technologies de l’information. Ambassadeur d’Egypte en Inde Heba S Elmarassi a déclaré récemment à Mumbai lors d’un événement de la Confédération de l’industrie indienne.

L’intérêt de l’Égypte tient au fait que son commerce bilatéral devrait presque doubler pour atteindre 8 milliards de dollars d’ici 2022, selon un rapport d’une agence de presse. Plus de 50 entreprises indiennes ont déjà investi plus de 3 milliards de dollars en Égypte, a annoncé l’ambassadeur, ajoutant que les entreprises de la région avaient investi environ 150 millions de dollars en Inde.

Elmarassi a invité les entreprises indiennes à explorer les opportunités d’investissement dans la zone économique, notamment dans les domaines de la chimie, de la pétrochimie, des produits pharmaceutiques, du textile, de l’automobile, des composants automobiles, de l’agriculture, de l’agroalimentaire, des télécommunications, de l’énergie et des énergies renouvelables.

L’Inde est le sixième plus grand marché d’exportation pour l’Égypte et la dixième plus grande source d’importations. Le commerce bilatéral s’est établi en faveur de l’Égypte, représentant 4,4 milliards de dollars en 2018, contre 3,5 milliards de dollars lors de l’exercice précédent.

Les exportations de l’Inde vers l’Égypte se sont chiffrées à 1,6 milliard de dollars pour l’exercice 2017-2018, contre 1,2 milliard de dollars en 2016-2017, tandis que les importations se sont établies à 2,7 et 2,3 milliards de dollars, respectivement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Situation financière du pays: Réserves de change dans le rouge

Selon la méthode ARA, régime flottant, la fourchette d’adéquation des réserves d’un pays doit être comprise entre 100% à...

A lire également