samedi, septembre 26, 2020

L’Egypte invite les hommes d’affaires indiens à rejoindre la zone économique du canal de Suez

Dans la même catégorie

Riad Salamé : La Banque du Liban prête à un audit par la Banque de France

Le gouverneur de la banque centrale libanaise, Riad Salamé, a déclaré soutenir la proposition d’Emmanuel Macron de dépêcher à...

Coronavirus : Qatar Investment Authority (QIA) prend une part dans la biotech CureVac

Le laboratoire allemand de biotechnologie CureVac a annoncé mardi que Qatar Investment Authority (QIA), l’un des plus importants fonds...

Région MENA: le FMI anticipe une contraction économique plus forte que prévu

Le Fonds monétaire international (FMI) a abaissé de nouveau les prévisions de croissance de la région du Moyen-Orient et...

Liban face à la crise: le FMI au secours du Gouvernement Libanais

Le Fonds monétaire international (FMI) a exhorté lundi les autorités libanaises à s’unir autour du plan de sauvetage élaboré...

Arabie Saoudite: Parsons remporte l’appel d’offres de supervision de la construction

la destination ultra-luxueuse située le long de la côte nord-ouest de l'Arabie saoudite, a désigné la société Saudi Arabian...

Le Caire discute avec New Delhi de la création d’une zone économique indienne dans la zone économique du canal de Suez, à l’instar de celles établies par la Russie et la Chine, et se penche sur les industries légères telles que la transformation des aliments, le conditionnement et les technologies de l’information. Ambassadeur d’Egypte en Inde Heba S Elmarassi a déclaré récemment à Mumbai lors d’un événement de la Confédération de l’industrie indienne.

L’intérêt de l’Égypte tient au fait que son commerce bilatéral devrait presque doubler pour atteindre 8 milliards de dollars d’ici 2022, selon un rapport d’une agence de presse. Plus de 50 entreprises indiennes ont déjà investi plus de 3 milliards de dollars en Égypte, a annoncé l’ambassadeur, ajoutant que les entreprises de la région avaient investi environ 150 millions de dollars en Inde.

Elmarassi a invité les entreprises indiennes à explorer les opportunités d’investissement dans la zone économique, notamment dans les domaines de la chimie, de la pétrochimie, des produits pharmaceutiques, du textile, de l’automobile, des composants automobiles, de l’agriculture, de l’agroalimentaire, des télécommunications, de l’énergie et des énergies renouvelables.

L’Inde est le sixième plus grand marché d’exportation pour l’Égypte et la dixième plus grande source d’importations. Le commerce bilatéral s’est établi en faveur de l’Égypte, représentant 4,4 milliards de dollars en 2018, contre 3,5 milliards de dollars lors de l’exercice précédent.

Les exportations de l’Inde vers l’Égypte se sont chiffrées à 1,6 milliard de dollars pour l’exercice 2017-2018, contre 1,2 milliard de dollars en 2016-2017, tandis que les importations se sont établies à 2,7 et 2,3 milliards de dollars, respectivement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

 L’AFC lance une obligation verte de 150 millions de francs suisse pour financer le développement durable de l’Afrique

La Société Financière Africaine ("l’AFC" ou la "Société"), le principal fournisseur de solutions d’infrastructure en Afrique, annonce aujourd'hui le...

La Bourse de New York finit la semaine dans le vert grâce aux technologiques

La Bourse de New York a fini en hausse vendredi de 1,34% après l’annonce de la hausse des commandes de biens durables aux Etats-Unis...

Les Bourses Européennes: Le risque sanitaire plombe les actions de la zone euro

Les principales Bourses de la zone euro ont terminé vendredi dans le rouge une semaine compliquée pour les marchés d’actions en raison notamment d’évolutions...

François Villeroy de Galhau: La BCE doit envisager de reformuler son objectif d’inflation

La Banque centrale européenne (BCE) doit envisager de reformuler son objectif d’inflation dans le cadre de la révision du cadre de sa politique monétaire,...

La valeur de Tesla perd 50 milliards de dollars malgré la promesse d’une batterie moins chère

Les investisseurs ont retranché mardi 50 milliards de dollars de la valeur marchande de Tesla malgré la promesse du patron du groupe, Elon Musk,...

Dans la même catégorie