lundi, mars 8, 2021

La Tunisie dispose d’un très grand potentiel pour être une plateforme d’éducation pour l’Afrique

Dans la même catégorie

Rentrée scolaire, les Fondations de l’UIB se mobilisent

La Fondation Solidarité & Innovation by UIB a fait don de masques lavables, de visières de protection et de...

Ooredoo Tunisie | Visite au gouvernorat de Béja

Dans le cadre du lancement des activités de responsabilité sociale, les responsables de la compagnie Ooredoo, se sont rendus...

L’huile d’olive de Téboursouk enregistrée en tant qu’appellation d’origine protégée

L'huile d'olive produite à Téboursouk a été enregistrée pour la première fois, en tant qu'appellation d'origine protégée, au registre...

Le Palais des Expositions du Sahel à Sahline accueillera la Foire du Meuble et de la Décoration, DARNA, du 25 juin au 5 juillet...

Du 25 juin au 5 juillet prochain, de 11h à 20h, le Palais des Expositions du Sahel abritera la...

Tunisie : Bientôt, la validité des passeports prolongée à 10 ans

La durée de validité des passeports sera prolongée de 5 à 10 ans pour les personnes âgées de plus...

La Tunisie dispose d’un très grand potentiel pour être une plateforme d’éducation pour l’Afrique

La Tunisie dispose d’un très grand potentiel pour être une plateforme d’éducation pour l’Afrique, mais il faut que le secteur public et le secteur privé travaillent la main dans la main, en toute complémentarité et harmonie pour développer ce secteur qui, à son tour développera le pays et aidera le continent africain à améliorer la compétence de ses ressources humaines, c’est ce qui ressort de de la conférence thématique sur « l’éducation, une économie du savoir », organisée, mardi, dans le cadre de la Conférence Internationale de l’Investissement.

D’après le paneliste, Hichem Omezzine, directeur d’investissement à Actis, plusieurs problématiques dans le domaine éducatif sont communes aux pays émergents, dont la Tunisie, tels que l’inadéquation entre la formation et les exigences de l’emploi.

« Les professionnels du secteur éducatif tunisien doivent faire des efforts pour pouvoir créer cette dynamique de complémentarité et solutionner ce problème de l’inadéquation »

Toutefois, Omezzine a noté que la Tunisie est l’un des pays les plus avancés en Afrique, où le taux de scolarisation dans l’enseignement supérieur est au-delà de 30%, alors que la moyenne en Afrique est aux alentours de 10%, ce qui prouve que la Tunisie a une grande avance par rapport au reste des pays du continent.

Dans ce cadre, il a estimé que la Tunisie devra s’ouvrir davantage à l’international, à travers le lancement de projets de coopération dans le domaine de l’éducation, notamment avec l’Europe, mais aussi la Chine, les Etats-Unis et l’Afrique .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Kais Saied renouvelle ses félicitations au Groupe Telnet

Le président de la République, Kais Saied, a renouvelé, jeudi, ses félicitations au Groupe Telnet, qui a réussi à...

A lire également