jeudi, octobre 22, 2020

Scope Ratings s’inquiète pour la dette publique de la France

Dans la même catégorie

Institut GfK: Le moral des consommateurs allemands se dégrade

Le moral des consommateurs allemands se dégrade à l’approche du mois de novembre, la résurgence de la pandémie de...

Valdis Dombrovskis: La Commission européenne prête à adopter de nouvelles mesures de soutien

La deuxième vague de l’épidémie de coronavirus et les mesures restrictives prises à travers l’Europe auront “certainement un effet”...

L’Organisation mondiale du commerce (OMC) devrait formellement autoriser l’UE à taxer des produits US

L’Union européenne devrait obtenir la semaine prochaine l’autorisation formelle d’imposer des droits sur quatre milliards de dollars (3,4 milliards...

Les Bourses européennes ont terminé en solide hausse, un vaccin et la consommation US en soutien

Les Bourses européennes ont terminé en nette hausse vendredi, effaçant en une séance la majeure partie des pertes accumulées...

L’inflation dans la zone euro est restée négative, au plus bas depuis quatre ans

L’inflation dans la zone euro est restée négative en septembre, au plus bas depuis quatre ans, comme en août,...

Les coûts du plan de relance gouvernemental et des autres mesures destinées à soutenir la reprise de l’économie française devraient porter la dette publique du pays à 115-120% de produit intérieur brut (PIB) à moyen terme contre 98,4% fin 2019, avertit jeudi Scope Ratings.

Un plan de relance de 100 milliards d’euros, des réformes structurelles et des mesures de soutien budgétaire et monétaire devraient permettre à la deuxième économie de la zone euro de renouer avec ses niveaux de croissance d’avant la crise sanitaire, lit-on dans un communiqué de l’agence de notation.

Sa dette publique s’alourdit cependant et risque de le faire encore davantage à moyent terme, selon Bernhard Bartels, analyste de Scope Ratings.

« La France devra augmenter son potentiel de croissance pour aider à compenser la plus grande vulnérabiité de ses finances publiques à des chocs futurs », écrit-il.

L’impact économique de la crise du COVID-19 a été particulièrement sévère en France où la contraction du PIB réel devrait atteindre environ 10% en 2020, selon Scope Ratings.

Articles récents

La Chine exhorte la Suède à annuler le bannissement de Huawei et ZTE sur ses réseaux 5G

La Suède devrait faire marche arrière sur sa décision d’interdire les équipements des chinois Huawei et ZTE sur ses...

La Tunisie dispose d’un espace budgétaire érodé

Le FMI a présenté lundi son rapport sur les perspectives économiques pour la région Moyen-Orient et en Asie Centrale. Selon ses prévisions, le PIB...

Institut GfK: Le moral des consommateurs allemands se dégrade

Le moral des consommateurs allemands se dégrade à l’approche du mois de novembre, la résurgence de la pandémie de coronavirus dans la première économie...

CNUCED: Léger rebond du commerce mondial au 3ème trimestre, les perspectives restent incertaines

Le commerce international devrait se contracter de 7% à 9% en 2020, et ce malgré le faible rebond observé au troisième trimestre tiré par...

Valdis Dombrovskis: La Commission européenne prête à adopter de nouvelles mesures de soutien

La deuxième vague de l’épidémie de coronavirus et les mesures restrictives prises à travers l’Europe auront “certainement un effet” sur les prévisions économiques de...

Dans la même catégorie