dimanche, septembre 20, 2020

La Banque d’Espagne prévoit une reprise plus lente que prévu

Dans la même catégorie

Les principales Bourses européennes dans le rouge pour finir la semaine, les banques et les transports pèsent

Les principales Bourses européennes ont terminé la séance de vendredi dans le rouge, pénalisées notamment par les banques et...

Caixabank crée la plus grande banque d’Espagne en rachetant Bankia

Caixabank a annoncé vendredi l’acquisition de Bankia, contrôlée par l’Etat espagnol depuis son sauvetage en 2012, pour 4,3 milliards...

PSA-FCA: Clause d’incessibilité de six mois sur les actions Faurecia

Fiat Chrysler Automobiles et PSA ont annoncé jeudi dans un communiqué qu’à leur demande, les actionnaires EXOR, EFP/FFP, Bpifrance...

La Banque d’Angleterre (BoE) évoque une reprise mais envisage un recours aux taux négatifs

La Banque d'Angleterre (BoE) a déclaré jeudi que l'économie britannique avait enregistré des performances supérieures aux attentes ces dernières...

Les Bourses européennes ont terminé dans le rouge, la reprise suscite le doute

Les Bourses européennes ont terminé en baisse jeudi, les doutes sur la solidité de la reprise économique ayant repris...

Le redressement de l’économie espagnole, qui a sombré dans la plus profonde récession de son histoire récente, sera plus lent que prévu, en raison de la résurgence des cas de contamination au coronavirus qui a pesé sur l’activité au troisième trimestre, a annoncé mercredi la Banque d’Espagne.

Celle-ci s’attend à ce que le produit intérieur brut (PIB) du pays progresse entre 13% et 16,6% sur la période après une contraction record de 18,5% au cours du deuxième trimestre. Malgré ce rebond, l’activité économique serait néanmoins inférieure de 9,5% à 12,3% aux niveaux enregistrés l’année dernière.

Les nouvelles prévisions de la Banque d’Espagne ont été établies suivant deux scénarios : l’un prévoit l’apparition de foyers localisés de contaminations au coronavirus, l’autre anticipe un confinement plus large.

Pour 2020, la banque centrale prévoit une contraction du PIB de l’Espagne comprise entre 10,5% à 12,6%, contre une précédente prévision de 11,6% établie en juin.

Pour 2021, le PIB espagnol devrait connaître une croissance entre 4,1% et 7,3%, en deçà de la précédente projection de la Banque d’Espagne à 9,1%.

« Il y a plus de risques de détérioration, et donc de finir en-dessous de la fourchette de nos prévisions économiques », a déclaré lors d’une conférence de presse Oscar Arce, économiste en chef de la Banque d’Espagne.

Articles récents

GAT ASSURANCES plébiscite ses 100 meilleurs conducteurs, par l’octroi à chacun d’une carte carburant AGIL d’une valeur de 500 DT

Toujours innovante et socialement responsable par ses actions en faveur de la Prévention Routière, GAT ASSURANCES, partenaire officielle de...

Les principales Bourses européennes dans le rouge pour finir la semaine, les banques et les transports pèsent

Les principales Bourses européennes ont terminé la séance de vendredi dans le rouge, pénalisées notamment par les banques et le secteur des transports et...

La Bourse de Tunis clôture la semaine du 14 Septembre en territoire négatif

Le Tunindex recule de 0,26% pour finir à 6 881,57 points. Le Tunindex 20 perd 0,40% à 2 996,74 points, Le volume drainé courant...

La Bourse de New York clôture en baisse, 3e semaine de repli pour le Nasdaq et le S&P 500

Entre prises de bénéfices et remontée des inquiétudes relatives à la pandémie de coronavirus, la Bourse de New York a fini dans le rouge...

Caixabank crée la plus grande banque d’Espagne en rachetant Bankia

Caixabank a annoncé vendredi l’acquisition de Bankia, contrôlée par l’Etat espagnol depuis son sauvetage en 2012, pour 4,3 milliards d’euros dans le cadre d’une...

Dans la même catégorie