jeudi, octobre 1, 2020

Allemagne : reprise en route de l’activité économique

Dans la même catégorie

PBR Rating publie sa note macroéconomique et ses perspectives de croissance pour la Tunisie

Dans le cadre de ses travaux d’études et d’analyse des données macroéconomiques et des performances sectorielles de l’économie tunisienne,...

APII: Chute de 21,6% du nombre de projets d’investissement déclarés dans l’industrie

L'Agence de promotion de l'industrie et de l'innovation (APII) vient de publier le bulletin de conjoncture à fin août...

La Banque Centrale de Tunisie abaisse son taux d’intérêt directeur de 50 points de base à 6,25%

Le Conseil a tenu sa réunion périodique le 30 septembre 2020 et a passé en revue les points inscrits...

CCITJ : « Aucune entreprise japonaise n’a l’intention de quitter la Tunisie »

Aucune entreprise japonaise n’a l’intention de quitter la Tunisie en dépit des difficultés, a indiqué à l’Agence TAP, le...

FIPA-Tunisia, la Harvard Foreign Policy Initiative et la Tunis Business School signent un accord de Partenariat

Dans le cadre des actions de diversification des sources d'IDE et de l'ouverture sur de nouveaux pays d'origine des...

Le PIB allemand stagne depuis mi-2018 en raison de la baisse de l’activité industrielle principalement. En mars, l’indice PMI manufacturier a atteint 44,1 points, ce qui constitue la plus forte contraction de la production depuis mi-2012.

Cependant, la tendance pourrait s’inverser. Ainsi, l’indicateur du climat des affaires de l’institut IFO s’est renforcé en mars après six mois consécutifs de détérioration. Néanmoins, la confiance dans le secteur manufacturier est restée sur une trajectoire baissière.

Les commandes industrielles ont commencé l’année en demi-teinte, enregistrant une baisse de 3,6% en janvier par rapport au mois précédent. Toutefois, d’août 2018 à janvier 2019, leur niveau était à peu près le même qu’au semestre précédent. Compte tenu des tendances passées, cette stabilisation pourrait annoncer un tournant imminent du cycle.

Mais une certaine prudence est de mise. En effet, les mouvements des commandes sont en partie dus à des facteurs spécifiques, tels que l’effet de rattrapage dans l’industrie automobile à la suite des problèmes liés à la nouvelle procédure mondiale d’homologation des véhicules. De plus, les risques d’un Brexit sans accord pèsent toujours sur l’économie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Téléphonie : Galaxy S20 FE, Samsung dévoile un nouveau venu dans la gamme des Galaxy S20

Avec le Galaxy S20 FE, Samsung dévoile un nouveau venu dans la gamme des Galaxy S20. Il porte en...

PBR Rating publie sa note macroéconomique et ses perspectives de croissance pour la Tunisie

Dans le cadre de ses travaux d’études et d’analyse des données macroéconomiques et des performances sectorielles de l’économie tunisienne, l’agence de notation nationale PBR...

APII: Chute de 21,6% du nombre de projets d’investissement déclarés dans l’industrie

L'Agence de promotion de l'industrie et de l'innovation (APII) vient de publier le bulletin de conjoncture à fin août 2020 relatifs aux investissements déclarés....

La Banque Centrale de Tunisie abaisse son taux d’intérêt directeur de 50 points de base à 6,25%

Le Conseil a tenu sa réunion périodique le 30 septembre 2020 et a passé en revue les points inscrits dans son ordre du jour....

L’UE imposera aux géants de la tech de partager leurs données, selon le Financial Times

L'Union européenne s'apprête à imposer aux grandes entreprises technologiques de partager leurs données clients avec de plus petits concurrents, a rapporté mercredi le Financial...

Dans la même catégorie