mercredi, septembre 30, 2020

Echanges économiques: baisse de près de 5% depuis le début de l’année

Dans la même catégorie

CCITJ : « Aucune entreprise japonaise n’a l’intention de quitter la Tunisie »

Aucune entreprise japonaise n’a l’intention de quitter la Tunisie en dépit des difficultés, a indiqué à l’Agence TAP, le...

FIPA-Tunisia, la Harvard Foreign Policy Initiative et la Tunis Business School signent un accord de Partenariat

Dans le cadre des actions de diversification des sources d'IDE et de l'ouverture sur de nouveaux pays d'origine des...

La Tunisie participe en Chine à plusieurs salons économiques internationaux spécialisés

Représentée par son ambassade en Chine, la Tunisie a participé, récemment, à plusieurs salons économiques spécialisés tenus dans ce...

Advans Tunisie lance son programme d’accompagnement post-covid

Advans Tunisie, une institution de microfinance qui soutient les entrepreneurs et les agriculteurs tunisiens avec des crédits adaptés à...

La BH BANK lance son Centre de Développement des Compétences « BH Academy » : Un acquis et des ambitions

La BH Bank vient d’inaugurer son centre de Développement des Compétences « BH Academy» lors d’une cérémonie présidée par...

Dans les six premiers mois de l’année en cours, les échanges commerciaux de la Tunisie avec l’étranger ont enregistré en volume (à prix constants) une baisse à l’export de l’ordre de 5,1% et à l’import de 5,2% par rapport à la même période de l’année 2018, a-t-on appris jeudi auprès de l’Institut national de la statistique (INS).

Au niveau des prix, a fait savoir l’INS, ces échanges ont augmenté respectivement de 18,6% (export) et de 20,9% (import).

En valeurs courantes, les échanges commerciaux avec l’étranger ont atteint durant cette période 22.904,2 millions de dinars (7.983,9 millions de dollars) en exportations et 32.684,7 millions de dinars (11.393,2 millions de dollars) en importations.

Cela constitue, d’après les chiffres de l’INS, une hausse de l’ordre de 12,5% à l’export et de 14,6% à l’import, toujours comparativement avec la même période de l’année 2018.

Hors énergie, par rapport à la même période de 2018, les prix ont augmenté à l’export de 18,6% et à l’import de 19,9%. Les prix de l’énergie ont suivi une courbe ascendante d’environ 19, 0% à l’export et de 27,7% à l’import.

Par secteurs, les exportations (en volume) ont rétrogradé du côté du textile-habillement et du cuir soit de 4,2%, de l’énergie de 5,2% et de l’agriculture avec l’industrie agro-alimentaire de 20,2%.

Toutefois, les exportations du secteur des mines, phosphates et dérivés de l’énergie affichent une courbe relativement positive, la croissance demeurant stable à 0,4%.

Pour ce qui est des importations, la progression en volume se manifeste via une baisse du secteur de l’agriculture et industrie agro-alimentaire de 2,2%, celui du textile-habillement et du cuir de 6,7%, et celui des industries mécaniques et électriques de 8,9%. Cependant, les importations du secteur de l’énergie ont augmenté en volume de 6,2%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Les Bourses européennes prudentes après le choc Trump-Biden

Les principales Bourses européennes évoluent sans tendance claire mercredi en début de séance, les investisseurs réagissant avec prudence à...

CCITJ : « Aucune entreprise japonaise n’a l’intention de quitter la Tunisie »

Aucune entreprise japonaise n’a l’intention de quitter la Tunisie en dépit des difficultés, a indiqué à l’Agence TAP, le président de la Chambre de...

FIPA-Tunisia, la Harvard Foreign Policy Initiative et la Tunis Business School signent un accord de Partenariat

Dans le cadre des actions de diversification des sources d'IDE et de l'ouverture sur de nouveaux pays d'origine des investissements extérieurs, FIPA Tunisia a...

La Bourse de New York en pause avant le premier débat Trump-Biden

La Bourse de New York a ouvert quasiment à l’équilibre mardi, les investisseurs préférant rester prudents quelques heures avant le premier débat entre Donald...

USA – Robert Kaplan: Des taux d’intérêt à zéro ont un coût

La banque centrale américaine devrait maintenir ses taux à quasiment zéro jusqu’à ce que l’économie soit de nouveau sur la bonne voie, probablement d’ici...

Dans la même catégorie