vendredi, septembre 18, 2020

Entreprises françaises et Tuniso-françaises : Des impacts négatifs sur la production et les bénéfices

Dans la même catégorie

Pays producteur de phosphate, la Tunisie vers l’importation du phosphate

Pays producteur de phosphate, la Tunisie importera pour la première fois des quantités de cette matière. Le Groupe chimique tunisien...

ENNAKL AUTOMOBILES annonce un bénéfice net consolidé en baisse de 58% au 1er semestre 2020

La Société ENNAKL AUTOMOBILES vient de faire part de ses états financiers semestriels arrêtés, au 30 Juin 2020, établis...

Crédit smartphone au cœur du partenariat entre UIB et Ooredoo Tunisie

Une Première en Tunisie : l’achat de smartphone en ligne désormais possible à crédit avec zéro avance ! Consciente de...

Elaboration d’un rapport sur l’appui de la Banque mondiale aux campagnes de Lead generation de FIPA-Tunisia (septembre 2020)

La Banque Mondiale a rédigé un rapport intitulé “Attracting Foreign Direct Investment into Tunisia through Outreach Campaigns”. Ce rapport...

UIB : Solidité et résilience dans un contexte fortement marqué par la pandémie du COVID-19

Le Conseil d’administration de l’Union Internationale de Banques (UIB) s’est réuni, sous la présidence de M. Kamel NEJI, en...

Selon les résultats d’une enquête publiée par la Chambre tuniso-française de commerce et d’industrie (Ctfci), suite à l’entrée en vigueur du confinement général, du 22 mars et sa prorogation jusqu’au 3 mai 2020 qui a impacté significativement l’activité économique dans le pays, plus que la moitié des entreprises, soit 66% des entreprises françaises ou tuniso-françaises, ont poursuivi leurs activités malgré la propagation du coronavirus, contre 34% qui ont arrêté leurs activités.

L’objectif de l’enquête réalisée est de mesurer l’impact du Covid19 sur l’évolution du chiffre d’a aires des entreprises, ses retombées sur la gestion interne des employés et la perception des employeurs sur la durée de la période de confinement total. L’enquête a été effectuée au cours de la deuxième quinzaine du mois d’avril 2020, auprès d’un échantillon de 146 entreprises membres de la Chambre tuniso-française du commerce et de l’industrie et opérant essentiellement, dans les secteurs industriel (49%) et des services (51%). 52% des entreprises sont totalement exportatrices et 48% sont partiellement exportatrices. A noter que les 146 entreprises qui ont répondu au sondage sont localisées dans cinq grandes régions: Grand Tunis (65%), NordEst (16%), Nord-Ouest(4%), Sahel (12%) et Sud (3%).

Baisse du chiffre d’affaires Selon l’étude de la Ctfci pour les entreprises en arrêt total ou partiel, 17% ont estimé la baisse de leurs chi res d’a aires (CA) entre 81 à 100% et 5% d’entre eux, ont prévu une régression de 19 à 0% du CA. Les entreprises industrielles les plus affectées par la crise sont actives dans les domaines aéronautique, textile et industries diverses, alors que le secteur des services, essentiellement le numérique, est le moins affecté par la pandémie.

30% des chefs d’entreprise sont incapables de servir le salaire de mois d’avril 2020. D’après les résultats de l’enquête, 99% des chefs d’entreprise interviewés ont servi le salaire de mars 2020 et 70% seront capables de servir le salaire d’avril. Par contre 30% d’eux seront incapables de servir le salaire de mois d’avril 2020. En outre, 54% des entreprises sur un total de 146 ont recours au chômage technique : 42,2% d’entre eux dans l’immédiat, (17,2%) dans 1 mois, également (17,2%) dans 2 mois et (23,4%) plus tard. D’après l’enquête, les 146 entreprises enquêtées ont recommandé des mesures fiscales, sociales, bancaires et administratives.

Charges patronales, un fardeau
Pour les mesures fiscales, elles ont plaidé pour l’exonération de l’Impôt sur le revenu des personnes physiques (Irpp) pendant 3 mois, l’annulation de l’impôt sur les sociétés (IS) pour l’année 2020 et le remboursement instantané de 50% du crédit de TVA sur simple demande non documentée. En qui concerne les mesures sociales, les entreprises sondées ont appelé à l’exonération des charges patronales de 3 à 6 mois, la prorogation de l’aide sociale sur le mois de mai 2020 et la prise en charge des salaires pour les entreprises qui recourent au chômage partiel outre la prise en charge de 50% des salaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Pays producteur de phosphate, la Tunisie vers l’importation du phosphate

Pays producteur de phosphate, la Tunisie importera pour la première fois des quantités de cette matière. Le Groupe chimique tunisien...

PSA-FCA: Clause d’incessibilité de six mois sur les actions Faurecia

Fiat Chrysler Automobiles et PSA ont annoncé jeudi dans un communiqué qu’à leur demande, les actionnaires EXOR, EFP/FFP, Bpifrance et DFG avaient accepté une...

ENNAKL AUTOMOBILES annonce un bénéfice net consolidé en baisse de 58% au 1er semestre 2020

La Société ENNAKL AUTOMOBILES vient de faire part de ses états financiers semestriels arrêtés, au 30 Juin 2020, établis conformément au référentiel IFRS. Il...

Crédit smartphone au cœur du partenariat entre UIB et Ooredoo Tunisie

Une Première en Tunisie : l’achat de smartphone en ligne désormais possible à crédit avec zéro avance ! Consciente de l’évolution des comportements de sa...

La Banque d’Angleterre (BoE) évoque une reprise mais envisage un recours aux taux négatifs

La Banque d'Angleterre (BoE) a déclaré jeudi que l'économie britannique avait enregistré des performances supérieures aux attentes ces dernières semaines tout en expliquant continuer...

Dans la même catégorie