lundi, mars 1, 2021

Ibrahim Debbache : Entreprises allemandes installées en Tunisie craignent à propos de l’avenir

Dans la même catégorie

Sadok Mzabi acquiert 226 290 actions ARTES

Dans le cadre de l'application de l'article 14 du règlement du Conseil du Marché Financier relatif à la lutte...

Mourad Ben Hassine : «Code Online» une nouvelle application qui proposera les prix de détail dans différents marchés tunisiens

«L’Institut national de la consommation s’apprête à lancer, à partir de la deuxième quinzaine de mars prochain, une nouvelle...

Tunisie Clearing, accréditée émetteur officiel

Tunisie Clearing a été accréditée en qualité d’émetteur officiel des Identifiants d’entités juridiques (LEI) par la Fondation Internationale des...

Situation financière du pays: Réserves de change dans le rouge

Selon la méthode ARA, régime flottant, la fourchette d’adéquation des réserves d’un pays doit être comprise entre 100% à...

Dégradation de la notation souveraine de la Tunisie par Moody’s: Les analystes s’inquiètent et espèrent un réveil des consciences

La Tunisie a subi, encore une fois, une dégradation de sa note souveraine, par l’agence Moody’s. L’agence de notation...

M. Ibrahim Debbache, président de l’AHK (Chambre tuniso-allemande de commerce et d’industrie) et P.d.g. d’Ennakl Automobile, a indiqué, récemment, que la chambre a élaboré une étude portant sur 580 entreprises allemandes installées en Tunisie à propos de leur situation en période de confinement.

Il s’est avéré que 73% des entreprises disent craindre une baisse de leur effectif et 34% se prononcent sur une très forte baisse de leurs employés. M. Debbache a expliqué que ces pourcentages élevés sont justifiés par le fait que la majorité des investisseurs allemands opérant dans des secteurs économiques fortement sinistrés par la crise du Covid-19. Sur le plan financier, 80% des entreprises allemandes interrogées dans le cadre de ladite étude, disent qu’elles ont subi un impact financier et 35% d’entre elles évoquent un très fort impact.

Pour ce qui est de l’investissement, le président de l’AHK a indiqué que plus de 75% des entreprises pensent qu’il y aura une baisse de leur investissement la suite de la crise due au Covid-19, et 25% estiment qu’il y aura carrément une annulation de leur investissement. D’un autre côté, Ibrahim Debbache a ajouté qu’à peine 7% des entreprises allemandes installées en Tunisie pensent à une fermeture définitive. S’agissant de l’attractivité de la Tunisie, les chefs d’entreprise interrogés, 64% estiment que le pays reste attractif en dépit des effets de la crise sanitaire.

M. Debbache recommande de se préparer aux opportunités d’investissements qui pourront se présenter à la Tunisie. Le secteur de l’automobile reste le plus touché par la crise après une fermeture des usines pendant deux mois. On peut ajouter un manque de visibilité sur la reprise, sachant qu’il existe un stock d’automobiles assez important qui devra d’abord être écoulé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Zone-euro: pic de trois ans pour la croissance manufacturière en février

La croissance de l'activité manufacturière dans la zone euro a atteint un pic de trois ans en février grâce...

A lire également