IEG : Editions 2021 d’Ecomondo et Key Energy sur le levier du PNRR

Ecomondo et Key Energy 2021 vers le Plan national de relance et de résilience. Les deux manifestations d’Italian Exhibition Group consacrées, respectivement, à l’économie circulaire et aux énergies renouvelables, se dérouleront dans le parc d’expositions de Rimini, du 26 au 29 octobre prochains, autour de deux axes principaux : un déploiement complet des filières de la Green Economy, avec des nouveautés technologiques du secteur et, au programme des congrès, une attention particulière envers les opportunités que le PNRR et le Pacte vert européen ouvrent pour les entreprises et les administrations publiques en Italie.

Pour les dix ans des états généraux de la Green Economy, rendez-vous annuel promu par les 68 organisations d’entreprises réunies dans le Conseil national de la Green Economy et réalisé en collaboration avec le ministère de la Transition écologique et la Fondation développement durable, une recherche inédite sera présentée, avec au centre la numérisation et la transition écologique en Italie.

De plus, IEG lance le projet « Africa Green Growth » pour favoriser les relations commerciales entre les entreprises italiennes et les pays projetés vers un modèle de développement durable sur ce continent, à travers les technologies vertes, en collaboration avec la Fondation RES4MED, le comité scientifique de Key Energy, IRENA International Renewable Energy Agency et le support de l’Agence ICE. Avec 220 acheteurs étrangers provenant des régions d’Afrique du côté méditerranéen et subsaharien, des Balkans, de l’Europe de l’est et de la Russie, des Émirats arabes unis, Ecomondo et Key Energy, pour favoriser les acheteurs des marchés les plus lointains, auront une extension numérique qui s’ouvre le 18 octobre et durera jusqu’au 5 novembre.

ECOMONDO
Ecomondo et Key Energy reviennent en présentiel, avec mille exposants et une surface occupée de 90 % par rapport aux niveaux de 2019. En exposition, des solutions et des démonstrations de l’excellence des entreprises italienne et du côté européen, notamment d’Europe du Nord. L’entrée ouest présente la première nouveauté de 2021 : un espace d’exposition externe qui accompagne vers l’espace couvert, occupé quasi totalement par les moyens de récolte et transport des déchets : le salon biennal SAL.VE présente dans une même vitrine les fabricants de cadres et organisateurs de moyens pour l’hygiène urbaine et les installations pour le tri sélectif. Sur le plan des nouveautés et de l’innovation, Ecomondo effectue également un voyage dans l’assainissement des espaces, thème désormais inévitable. Nouveauté également pour les systèmes d’efficacité hydrique et le risque hydrogéologique : au cœur de la manifestation, on trouve la bioéconomie circulaire et les start-ups qui ont un espace d’exposition au sein du Salon, et qui peuvent entrer dans la filière technologique de l’économie circulaire et des énergies renouvelables, grâce à la collaboration de l’Agence ICE. Les nouvelles entreprises qui présenteront les solutions les plus innovantes pour contraster les changements climatiques recevront le prix « Climate For Kick », en collaboration avec la Fondation développement durable. L’édition 2021 aura un aspect très international, grâce au réseau de collaborations qui unit les compétences d’environ 80 associations internationales d’entreprises, de la société civile et de la recherche.
Sur le plan des congrès, Ecomondo se caractérisera par une forte présence de la Commission européenne, qui insérera dans le Salon la double stratégie sur le thème de la décarbonation : réduction des gaz à effet de serre et renforcement de la biodiversité à travers la régénération du sol, des forêts et des mers qui contribuent ensemble à assimiler davantage de CO2, garantissent la production d’aliments et protègent contre de futures pandémies. Le regard, des « événements phares » aux cas d’étude, sera tourné vers l’intérieur du Bassin euro-méditerranéen. L’attention est également dirigée vers la formation : cas d’étude et mises à jour sur les normes européennes et nationales, avec comme dénominateur commun administration publique et entreprises. Tous les congrès seront visibles en direct et à la demande à partir du 2 novembre.

KEY ENERGY
En poursuivant vers l’aile est, on rencontre la partie « charnière » vers Key Energy, qui se tient simultanément et qui concerne principalement l’énergie solaire, technologie qui, en Italie, a un potentiel de développement plus rapide, puis l’énergie éolienne, surtout avec les technologies off-shore, l’efficacité énergétique et la ville durable ainsi que la mobilité électrique. IEG a demandé à l’Energy Strategy Group de l’école Polytechnique de Milan une étude inédite pour évaluer l’impact du PNRR dans les secteurs des énergies renouvelables : un message d’attention envers les entreprises qui demandent des certitudes à moyen et long terme pour les investissements et, surtout, des autorisations plus rapides pour les installations. Nécessité partagée également par le secteur du bâtiment, qui est dirigé chez Key Energy dans l’espace consacré à l’efficacité énergétique. La nouveauté de cette édition est le grand espace d’exposition consacré à la mobilité électrique, comprenant également une étude menée par Motus-E et Vaielettrico avec l’Université de Ferrare et qui donnera un cadre organique de l’état de la mobilité électrique et durable en Italie.

Dans un contexte de croissance du secteur en Italie, qui mise sur 70 pour cent de production énergétique par des énergies renouvelables d’ici 2030, au rythme de huit fois la puissance installée jusqu’à aujourd’hui, et avec le facteur coûts des technologies en baisse, Key Energy fera place également à l’énergie éolienne et à l’hydrogène, ainsi qu’à l’expansion du marché de la mobilité électrique en Italie. Le levier du PNRR revient sur le chapitre communautés énergétiques, avec environ 2 milliards de ressources pour les communes ayant moins de 5 000 habitants.

ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA GREEN ECONOMY
La dixième édition des états Généraux de la Green Economy sera à la fois une rétrospective et une perspective sur l’horizon 2030. La Fondation développement durable enquêtera sur les résultats obtenus à partir d’un phénomène, il y a dix ans, de nature principalement culturelle, avant d’être de nature politique industrielle, et aujourd’hui d’envergure européenne grâce au Pacte vert. Au programme également, les coûts de la non-transition écologique, les coûts et les bénéfices de cette transformation historique pour les entreprises et un zoom sur la bioéconomie régénératrice dans le secteur de l’agroalimentaire italien.

AU SALON, LES AFFAIRES EN TOUTE SÉCURITÉ
La visite du Salon de Rimini se fera sous le signe de la sécurité maximale : l’entrée aux manifestations sera permise avec le passe sanitaire (qui certifie soit la vaccination soit la guérison du Covid), après contrôle de la température, et avec le port du masque. Les personnes qui ne disposent pas de passe sanitaire pourront présenter un test négatif. Parmi les autres mesures mises en acte conformément au protocole #Safebusiness d’IEG et la certification GBAC STAR™ permettant une visite sereine pour les visiteurs, exposants et visiteurs professionnels, le port obligatoire du masque, la mesure de la température à l’entrée, la disposition de distributeurs de gel pour l’hygiène des mains dans tous les espaces d’exposition.

https://en.ecomondo.comhttps://en.keyenergy.it

Articles récents

A lire également