vendredi, janvier 22, 2021

La société pétrolière ATOG veut développer ses investissements dans les énergies renouvelables en Tunisie

Dans la même catégorie

La FTDES appelle à suspendre le paiement de la dette

Le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) plaide lors d’un communiqué publié hier en faveur de...

Un deuxième décaissement des subventions dédiées au transport, avant fin janvier 2021

Un deuxième décaissement des subventions destinées aux exportateurs tunisiens et accordées au transport aura lieu d'ici fin janvier 2021,...

Banque Mondiale: La pandémie responsable de la hausse de l’extrême pauvreté

Actualisation des estimations de l’impact de la pandémie du Covid-19 sur la pauvreté : retour sur 2020 et perspectives...

L’inflation est l’ennemi principal de l’économie tunisienne

Quoi qu’il en soit, il convient de noter que l’inflation est le principal de l’économie tunisienne. Pour l’année 2015,...

Total: acquisition de 20% du capital du groupe indien Adani

Total a annoncé lundi l'acquisition auprès du groupe indien Adani d'une participation minoritaire de 20% dans Adani Green Energy...

Des responsables de la société pétrolière tuniso-britannique ATOG (Anglo-Tunisian Oil & Gas) ont exprimé leur volonté de développer ses investissements dans les énergies renouvelables en Tunisie.

Lors d’une rencontre avec la ministre de l’Industrie, de l’Energie et des Mines, Salwa Sghaier, tenue au siège du ministère, le directeur exécutif de la société, James Berwick a affirmé l’intention de la société de renforcer ses investissements en matière d’exploration, de production des hydrocarbures et d’énergie renouvelable, dans les années à venir.

Le responsable s’est dit, à ce titre, encouragé par le climat d’affaires favorable à l’investissement dans les énergies renouvelables, surtout avec la volonté du gouvernement de simplifier les procédures d’investissement dans ce domaine dans le cadre de la stratégie nationale de renforcer la part d’électricité produite à partir de sources d’énergie renouvelable à l’horizon 2030.

La société ATOG avait acheté, rappelle-t-on, les actifs de Medco Tunisia Petroleum qui exploitait huit zones de production en Tunisie dont cinq blocs dans le bassin de Ghadames (Bir Ben Tartar, Adam, Sud Remada, Jenein et Borj El Khadra), et trois autres blocs dans des zones extra-côtières du bassin pélagien (Cosmos, Hammamet et Yasmin).

La ministre a, par ailleurs, rencontré le directeur exécutif de la société autrichienne OMV, Wilhelm Sackmaier avec qui elle a discuté de l’activité de la société en Tunisie et de la question sociale en son sein.

OMV opère en Tunisie depuis 2003 et elle est présente sur les champs pétroliers Jenein Sud (permis d’exploration), Borj El kadhra (permis exploration), Nawara, Benefsej Sud, Sondes, Durra, Jinane, Cherouq, Anaguid Est…

Articles récents

La Turquie passe à la 6ème place de ventes de voitures en Europe

Selon des données officielles de l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA), la Turquie est le seul pays à avoir...

Dans la même catégorie