La Stratégie de l’Industrie, Opportunités et Défis : les PMEs jouent un rôle important dans l’économie du pays

Le Conseil des Chambres Mixtes (CCM) a organisé à Tunis le lundi 29 Janvier un petit déjeuner débat sur le thème de « la Stratégie de l’industrie, opportunités et défis ».
L’évènement s’inscrit dans le cadre des activités du CCM, et a été honoré par la présence de S.E Slim Feriani, Ministre de l’industrie et des PMEs, des représentants des ambassades étrangères en Tunisie, du secteur publique et privé, ainsi que les représentants des chambres mixtes en Tunisie.

Mr. Foued Lakhoua, Président de la Chambre de Commerce Tuniso-Française et du CMM, a ouvert le débat en mettant en exergue l’importance de soutenir les investisseurs et les industriels, notamment les PMEs, qui sont confrontés à une conjoncture économique difficile et qu’il était temps de faire les réformes nécessaires en vue d’améliorer le climat d’investissement.

De son coté, Monsieur Mehdi Ben Abdallah, Président de la Chambre de Commerce Tuniso-Britannique, a estimé que la Tunisie a des atouts indéniables pour réussir aussi bien sa transition démocratique que sa transformation économique, mais que le pays avait besoin de courage et d’abnégation. Il a mis en avant en particulier l’importance de soutenir le dynamisme et l’énergie des nouvelles générations qui nous permettent d’entrevoir l’émergence d’un tissu entrepreneurial innovant et motivant. Et dans ce contexte il a offert son temps de parole à deux groupes de jeunes étudiants de l’école TBS, l’un vainqueur la compétition Hult Prize de son université et qui va aller à Boston en mars pour représenter la Tunisie aux demi-finales régionales, et le second groupe a gagné la 11eme édition de la compétition régionale de Injaz et a ramené le prix de « Meilleure Jeune Enterprise de L’année au Moyen Orient et l’Afrique du Nord ».

Lors de cette rencontre, S.E Slim Feriani, Ministre de l’industrie et des PMEs, a fait savoir que le secteur privé et principalement les PMEs jouent un rôle important dans l’économie du pays et que le gouvernement joue surtout le rôle de régulateur et facilitateur. Il a rappelé qu’aujourd’hui les industries manufacturières représentent 90% de nos exportations, les autres 10% sont représentés par les hydrocarbures et d’autres secteurs. Le secteur du textile reste au Top 3 des exportations.

Par ailleurs, en ce qui concerne la stratégie de l’industrie, le Ministre Feriani a souligné l’importance de valoriser le travail, préserver l’existant et renforcer les programmes qui ont déjà été mis en place. Parmi les priorités, l’amélioration du climat des affaires ; il a rappelé que 2000 PMEs européennes opèrent dans le secteur de l’industrie en Tunisie, ce qui témoigne la solidité de l’environnement des affaires, mais qu’il fallait progresser dans la simplification des procédures administratives, soutenir la promotion des technopoles, et renforcer la mise en place de programmes de coopérations notamment avec la GIZ, USAID, AFD, la Banque Africaine, et autres, ainsi que valoriser l’entreprenariat spécialement chez les jeunes. Le Ministre a aussi indiqué que 5 secteurs prioritaires sont inclus dans la stratégie de l’industrie ; l’agroalimentaire, le textile, l’automobile et l’aéronautique, l’industrie pharmaceutique et l’industrie 4.0.

Suite à l’intervention du ministre, Monsieur Ibrahim Debbeche, Président de la Chambre de Commerce Tuniso-Allemande (AHK) a modéré le débat avec l’audience et a permis d’aborder plusieurs sujets d’intérêts tels que le start up act, les technopoles, les parcs industriels, la protection des données, l’accord de libre-échange, la compétitivité, ou encore le soutien au PMEs et à l’entreprenariat.

Dans le contexte du Start Up Act et le soutien des PMEs, Monsieur Slim Feriani a affirmé qu’il faut encourager la finance alternative, le marché du capital Investissement étant petit. Il a ajouté que le Ministère est entrain de travailler sur un projet de lois de Crowdfunding, et qu’un programme de financement pour la restructuration des PMEs d’une valeur de 100 Millions de dinars sur 3 ans, et 150Millions de dinars pour l’année d’après est entrain d’être élaboré.

Il a aussi été question des opportunités que pourrait offrir le Brexit. Le Ministre a déclaré qu’il y a plusieurs secteurs dans lesquels on peut se positionner et qu’une commission mixte avec le royaume Uni a été créée afin d’explorer et faciliter les opportunités d’échanges commerciaux. Un fond de promotion pour l’huile d’olive conditionné de plusieurs millions de dinars a été mis en place sous tutelle du Ministère de l’industrie pour encourager l’exportation de ce produit.

Articles récents

A lire également

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici