La Tunisie a décroché le leadership mondial dans l’exportation des dattes et de l’huile d’olive, produits hautement symboliques de notre terroir

Le Cepex a participé à la deuxième conférence des consuls honoraires de Tunisie à l’étranger et des consuls honoraires accréditées en Tunisie qui s’est tenue aujourd’hui lundi 3 décembre 2018 à Hammamet ,en présence de Mr Khemaïs Jhinaoui ministre des Affaires étrangères, M Hatem Ferjani secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères chargé de la diplomatie économique , et Mr Khalil Laâbidi président de l’Instance tunisienne de l’investissement.

Intervenant lors de cette conférence, M. Mohamed Lassâad Labidi, PDG du Cepex a rappelé que la vocation naturelle d’ouverture sur son environnement extérieur a permis à la Tunisie de disposer d’un modèle économique tourné vers l’exportation dont la part dans le PIB ne cesse de prendre de l’ampleur pour se situer en 2017 autour de 35,5% (39.2 % premier semestre 2018) ; Malgré les limites de ses ressources naturelles en énergies fossiles, son marché intérieur peu dense, la Tunisie a réussi, avec brio, à fonder les bases d’une économie de marché reposant sur un tissu industriel et de service riche et diversifié et une législation propice à l’investissement privé et à la libre initiative ,et les chiffres sont éloquents pour corroborer cette vocation et affirmer la Tunisie comme plateforme d’exportation au cœur de la chaîne logistique euro-méditerranéenne.

Il a ajouté que Plus de 6000 entreprises exportatrices, aussi bien à capital tunisien qu’étranger, opèrent dans tous les domaines d’activités, classiques soient-ils qu’innovants, allant de l’agroalimentaire au textile jusqu’à l’aéronautique et les produits pharmaceutiques, viennent à consacrer un substantiel capital en savoir-faire et technicités acquis aux prix d’un dynamisme entrepreneurial implacable, d’une adaptation réussie aux exigences de la demande internationale et de l’adoption des procédés de fabrication les plus sophistiqués. C’est naturellement que la Tunisie a décroché le leadership mondial dans l’exportation des dattes et de l’huile d’olive, produits hautement symboliques de notre terroir, dont la consommation mondiale connait depuis quelques années une frénésie sans commune mesure.

Sur la situation de l’exportation en Tunisie, le PDG du Cepex a indiqué les dix premiers mois de l’année en cours, ont été marqués par l’évolution des échanges commerciaux de la Tunisie, (+20.4 %) qui a été impactée à la fois par des effets de la conjoncture nationale (dépréciation du dinar face aux principales devises, l’euro et le dollar en l’occurrence, bonne performance de l’agriculture et des services marchands, poursuite du repli de l’indice de la production des industries extractives, …) et des effets de la conjoncture internationale dont notamment la hausse des prix internationaux de l’énergie, atteignant ainsi 82.4 Milliards de dinars (33.234 export /49.220 import).

La période a également enregistré une hausse du montant des exportations de biens de +20.2% et une hausse au niveau des importations légèrement plus accentué que celle des exportations (+20.5 %), d’où un élargissement du déficit commercial de 2774.8 millions de dinars (15985 vs 13210) et un taux de couverture de l’ordre de 67.5 %. Le creusement du déficit commercial a eu un tel impact sur les paiements extérieurs que même l’amélioration de la balance des services et des revenus de facteurs n’a que partiellement résorbé.

Il a tenu par ailleurs à préciser que de même, les échanges commerciaux de la Tunisie font apparaître, au cours des dix premiers mois 2018 une hausse, en volume, des exportations de +4 % et de +1.5 % pour les importations. Hors énergie, les exportations ont progressé de 5.7% (contre 2.3%) et les importations ont enregistré une baisse de 0.8% (contre +2.4%).

une hausse des exportations des produits bio de a été enregistré de +43 %, ,60 produits bio ont été exportés vers 37 pays, essentiellement l’huile d’olive qui se taille la part du lion avec 429.3 millions de dinars soit 23.6 % de la totalité des exportations de l’huile d’olive et 82.6 % du montant global des exportations des produits bio.

le PDG du CEPEX a d’autre part indiqué que l’union Européenne et ses 500 millions de consommateurs demeurent le principal partenaire économique et commercial de la Tunisie. Elle accapare la part du lion de nos exportations avec plus de 75% (suivie par l’Union maghrébine avec 7.2%, l’Amérique avec 3.6%, l’Extrême orient avec 3.1%, les autres pays de l’Europe avec 2.8%, les pays arabes du moyen orient avec 2.1% et l’Afrique avec 2.6% du total des exportations tunisiennes).

Cependant, une nette volonté de diversification de nos marchés s’affirme d’une façon ostensible traduisant une vision politique prospective pour faire du Made In Tunisia un label reconnu dans les quatre coins du globe. Ce faisant la Tunisie a réussi à mettre sur le marché international un assortiment d’environ 5900 produits disséminés dans 159 destinations export.

D’autre part le PDG du CEPEX a rappelé les efforts intenses qui sont déployées par le CEPEX pour renforcer la présence économique tunisienne et assurer la promotion de nos produits et services, En outre le CEPEX s’est inscrit dans une dynamique de partenariat privilégié et stratégique avec les principaux bailleurs de fond et ses partenaires de coopération internationale

De par sa riche expérience et son réseautage performant, le CEPEX a réussi à s’imposer comme un facilitateur et un fédérateur d’initiatives avec les principaux intervenants de l’écosystème et ses partenaires internationaux. C’est dans ce sillage que peuvent s’inscrire les possibilités de partenariats avec le réseau de consuls honoraires et ce, afin d’impulser davantage la diversification des produits et des marchés à l’export, de renforcer le business intelligence, élargir le réseau commercial…

La veille économique et stratégique est viscéralement inéluctable pour permettre à notre pays d’être à l’affut des opportunités à saisir au profit des PMES tunisiennes.

le président du cepex ;a annoncé par la même occasion , qu’en application des décisions du CSE tenu le 4 janvier 2018 sous la présidence de Mr le CDG, le budget du FOPROIDEX passera à 80 MD en 2019 et 100 MD en 2020 contre 40 MD pour l’année 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici