samedi, mars 6, 2021

La Tunisie occupe la 8ème place dans l’indice Fondation Mo Ibrahim de la gouvernance en Afrique

Dans la même catégorie

L’endettement du secteur agricole très élevé

Les dettes du secteur agricole ont atteint 800,5 MD en 2020, représentant 25 mille agriculteurs, a déclaré le gouverneur...

Signature d’une convention entre BH BANK ET La CNRPS

La BH Bank et la Caisse nationale de retraite et de prévoyance sociale (Cnrps) ont signé une convention portant...

Pétrole: L’Opep+ prolonge pour l’essentiel sa baisse de production

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, réunis au sein du groupe Opep+, sont convenus jeudi de...

Chris Geiregat: La Tunisie a besoin d’une nouvelle direction économique, différente de celle de la décennie passée

« La Tunisie a besoin d’une nouvelle direction économique, une direction qui est différente de celle de la décennie...

TIA – APIA : Pour un meilleur accompagnement des investisseurs

M. Baligh Ben Soltane, président de l’Instance tunisienne de l’investissement ou Tunisia Invest Autority (TIA), et Mme Inji Dokki...

La Tunisie occupe la 8ème place avec un score de 66,9 sur 100 dans le dernier Indice Ibrahim de la gouvernance en Afrique (IIAG) réalisé auprès de 54 pays, selon le rapport publié cette semaine par la Fondation Mo Ibrahim.

Si la Tunisie arrive loin derrière l’Ile Maurice (en 1ère position), elle réalise, cependant, un progrès de 2,6 par rapport à 2011, qui lui permet de devancer tous les pays de l’Afrique du Nord dont le Maroc en 16ème position (57,6), l’Algérie en 20ème position (52,9) et l’Egypte en 24 position (51,3)

Le dernier Indice Ibrahim de la gouvernance en Afrique indique que “la dégradation assez largement répandue dans la catégorie “Sécurité et Etat de Droit” a freiné l’amélioration de la gouvernance globale en Afrique au cours des dix dernières années”, laquelle a progressé en moyenne d’un point, sur le continent.

La dixième édition de l’IIAG analyse sur l’état de la gouvernance en Afrique, évalue, à partir de 95 indicateurs classés en quatre sous-catégories (sécurité et Etat de droit, participation et droits de l’Homme, développement économique durable et développement humain), issus de 34 sources indépendantes, l’évolution de la gouvernance dans chacun des 54 pays du continent africain au cours de la décennie 2006-2015.

La Fondation africaine Mo Ibrahim (MIF), qui a été créée en 2006, accorde une importance cruciale à la gouvernance et au leadership en Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Kais Saied renouvelle ses félicitations au Groupe Telnet

Le président de la République, Kais Saied, a renouvelé, jeudi, ses félicitations au Groupe Telnet, qui a réussi à...

A lire également