lundi, mars 1, 2021

Le crowdfunding au centre d’une réunion entre le Gouverneur de la BCT et le ministre de l’Industrie et des PME

Dans la même catégorie

Sadok Mzabi acquiert 226 290 actions ARTES

Dans le cadre de l'application de l'article 14 du règlement du Conseil du Marché Financier relatif à la lutte...

Mourad Ben Hassine : «Code Online» une nouvelle application qui proposera les prix de détail dans différents marchés tunisiens

«L’Institut national de la consommation s’apprête à lancer, à partir de la deuxième quinzaine de mars prochain, une nouvelle...

Tunisie Clearing, accréditée émetteur officiel

Tunisie Clearing a été accréditée en qualité d’émetteur officiel des Identifiants d’entités juridiques (LEI) par la Fondation Internationale des...

Situation financière du pays: Réserves de change dans le rouge

Selon la méthode ARA, régime flottant, la fourchette d’adéquation des réserves d’un pays doit être comprise entre 100% à...

Dégradation de la notation souveraine de la Tunisie par Moody’s: Les analystes s’inquiètent et espèrent un réveil des consciences

La Tunisie a subi, encore une fois, une dégradation de sa note souveraine, par l’agence Moody’s. L’agence de notation...

MM. Marouane El Abassi, Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT) et Salah Ben Youssef, Ministre de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises (PME) ont tenu une séance de travail, le 18 juin 2020 au siège de la BCT, pour discuter des mécanismes de renforcement des échanges et de la coordination entre les deux institutions ainsi que l’examen des possibilités d’élargir les domaines de coopération communs.

Les deux responsables ont souligné lors de cette rencontre, qu’il importe dans une conjoncture économique aussi difficile, d’adopter les mesures appropriées afin d’encourager l’investissement et améliorer la compétitivité du produit industriel tunisien, de nature à préserver les équilibres économiques et financiers du pays. Il s’agit, en effet, de coordonner davantage les politiques industrielle et de financement pour mieux garantir l’efficacité des actions entreprises et assurer une meilleure visibilité pour les opérateurs économiques, ont-ils précisé.

Certains domaines ont été priorisés, lors des discussions, notamment, le développement des chaînes de valeurs selon les filières, l’examen du projet crowdfunding et les assouplissements qui pourraient être introduits sur le Code des changes et du commerce extérieur pour la facilitation de certaines transactions.

Articles récents

Zone-euro: pic de trois ans pour la croissance manufacturière en février

La croissance de l'activité manufacturière dans la zone euro a atteint un pic de trois ans en février grâce...

A lire également