samedi, février 27, 2021

Moody’s place la notation tunisienne (B2) sous revue à la baisse

Dans la même catégorie

Mourad Ben Hassine : «Code Online» une nouvelle application qui proposera les prix de détail dans différents marchés tunisiens

«L’Institut national de la consommation s’apprête à lancer, à partir de la deuxième quinzaine de mars prochain, une nouvelle...

Tunisie Clearing, accréditée émetteur officiel

Tunisie Clearing a été accréditée en qualité d’émetteur officiel des Identifiants d’entités juridiques (LEI) par la Fondation Internationale des...

Situation financière du pays: Réserves de change dans le rouge

Selon la méthode ARA, régime flottant, la fourchette d’adéquation des réserves d’un pays doit être comprise entre 100% à...

Dégradation de la notation souveraine de la Tunisie par Moody’s: Les analystes s’inquiètent et espèrent un réveil des consciences

La Tunisie a subi, encore une fois, une dégradation de sa note souveraine, par l’agence Moody’s. L’agence de notation...

QNB remporte 7 prix prestigieux dans le cadre de l’enquête d’Euromoney sur les services de Banque Privée

Le groupe QNB, la plus grande institution financière au Moyen-Orient et en Afrique (MEA), a été primée pour ses...

L’agence de notation Moody’s a annoncé, vendredi, le placement de la notation tunisienne (B2) sous revue à la baisse.

La période de revue, qui pourrait s’étendre au-delà de l’horizon habituel de trois mois, souligne l’agence Moody’s, se concentrera sur l’évaluation de la capacité des autorités Tunisiennes à gérer le choc économique sans précèdent lié au Covid-19, dans un contexte marqué par des pressions économiques, financières et sociales, a indiqué Moody’s, dans un communiqué.

Cette nouvelle décision de placer la notation sous revue à la baisse reflète le risque de resserrement des conditions sur les marchés internationaux, lequel resserrement se traduit par un risque élevé d’accès au financement sur une période relativement longue.

Elle reflète également l’affaiblissement des perspectives de croissance économique à court terme de la Tunisie, la détérioration de la situation budgétaire et la fragilité de la position extérieure, a-t-on ajouté, de même source.

« Pour le cas de la Tunisie, ce choc économique global se traduit principalement par un renchérissement du coût de financement, une baisse des recettes touristiques et un net ralentissement de la croissance du PIB qui impactent négativement la position extérieure du pays et alourdissent son endettement », explique encore l’agence de notation.

Moody’s adresse, ainsi, un signal aux investisseurs internationaux que l’économie tunisienne fait face à un choc inédit qui pourrait altérer le profil de crédit du pays.

Toutefois, elle indique qu’elle n’a pas à ce jour suffisamment d’éléments pour se prononcer si le risque souverain de la Tunisie se dégradera dans les prochains mois.

Le comité de notation de Moody’s a décidé, à cet effet, de suivre l’évolution de l’économie sur une période de trois mois, pour décider de la notation.

Pour mémoire, Moody’s avait procédé, le 14 février 2020, à la modification des perspectives de la Tunisie de négatives à stables, et ce, tout en confirmant la note de B2.

Articles récents

Tunisie Clearing, accréditée émetteur officiel

Tunisie Clearing a été accréditée en qualité d’émetteur officiel des Identifiants d’entités juridiques (LEI) par la Fondation Internationale des...

A lire également