lundi, septembre 21, 2020

Moody’s place la notation tunisienne (B2) sous revue à la baisse

Dans la même catégorie

OCDE: Le PIB mondial devrait diminuer de 4,5% en 2020, avant de se redresser pour augmenter de 5 % en 2021

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) vient de publier son rapport portant sur « les perspectives économique...

GAT ASSURANCES plébiscite ses 100 meilleurs conducteurs, par l’octroi à chacun d’une carte carburant AGIL d’une valeur de 500 DT

Toujours innovante et socialement responsable par ses actions en faveur de la Prévention Routière, GAT ASSURANCES, partenaire officielle de...

La Bourse de Tunis clôture la semaine du 14 Septembre en territoire négatif

Le Tunindex recule de 0,26% pour finir à 6 881,57 points. Le Tunindex 20 perd 0,40% à 2 996,74...

Trois femmes en lice sur cinq candidats pour diriger l’OMC

Trois femmes, dont deux africaines, ont atteint le deuxième tour du processus de sélection visant à choisir le prochain...

Pays producteur de phosphate, la Tunisie vers l’importation du phosphate

Pays producteur de phosphate, la Tunisie importera pour la première fois des quantités de cette matière. Le Groupe chimique tunisien...

L’agence de notation Moody’s a annoncé, vendredi, le placement de la notation tunisienne (B2) sous revue à la baisse.

La période de revue, qui pourrait s’étendre au-delà de l’horizon habituel de trois mois, souligne l’agence Moody’s, se concentrera sur l’évaluation de la capacité des autorités Tunisiennes à gérer le choc économique sans précèdent lié au Covid-19, dans un contexte marqué par des pressions économiques, financières et sociales, a indiqué Moody’s, dans un communiqué.

Cette nouvelle décision de placer la notation sous revue à la baisse reflète le risque de resserrement des conditions sur les marchés internationaux, lequel resserrement se traduit par un risque élevé d’accès au financement sur une période relativement longue.

Elle reflète également l’affaiblissement des perspectives de croissance économique à court terme de la Tunisie, la détérioration de la situation budgétaire et la fragilité de la position extérieure, a-t-on ajouté, de même source.

« Pour le cas de la Tunisie, ce choc économique global se traduit principalement par un renchérissement du coût de financement, une baisse des recettes touristiques et un net ralentissement de la croissance du PIB qui impactent négativement la position extérieure du pays et alourdissent son endettement », explique encore l’agence de notation.

Moody’s adresse, ainsi, un signal aux investisseurs internationaux que l’économie tunisienne fait face à un choc inédit qui pourrait altérer le profil de crédit du pays.

Toutefois, elle indique qu’elle n’a pas à ce jour suffisamment d’éléments pour se prononcer si le risque souverain de la Tunisie se dégradera dans les prochains mois.

Le comité de notation de Moody’s a décidé, à cet effet, de suivre l’évolution de l’économie sur une période de trois mois, pour décider de la notation.

Pour mémoire, Moody’s avait procédé, le 14 février 2020, à la modification des perspectives de la Tunisie de négatives à stables, et ce, tout en confirmant la note de B2.

Articles récents

GAT ASSURANCES plébiscite ses 100 meilleurs conducteurs, par l’octroi à chacun d’une carte carburant AGIL d’une valeur de 500 DT

Toujours innovante et socialement responsable par ses actions en faveur de la Prévention Routière, GAT ASSURANCES, partenaire officielle de...

Les principales Bourses européennes dans le rouge pour finir la semaine, les banques et les transports pèsent

Les principales Bourses européennes ont terminé la séance de vendredi dans le rouge, pénalisées notamment par les banques et le secteur des transports et...

La Bourse de Tunis clôture la semaine du 14 Septembre en territoire négatif

Le Tunindex recule de 0,26% pour finir à 6 881,57 points. Le Tunindex 20 perd 0,40% à 2 996,74 points, Le volume drainé courant...

La Bourse de New York clôture en baisse, 3e semaine de repli pour le Nasdaq et le S&P 500

Entre prises de bénéfices et remontée des inquiétudes relatives à la pandémie de coronavirus, la Bourse de New York a fini dans le rouge...

Caixabank crée la plus grande banque d’Espagne en rachetant Bankia

Caixabank a annoncé vendredi l’acquisition de Bankia, contrôlée par l’Etat espagnol depuis son sauvetage en 2012, pour 4,3 milliards d’euros dans le cadre d’une...

Dans la même catégorie