vendredi, septembre 25, 2020

Moody’s – Tunisie : Le niveau d’endettement se rapprochait de 80% du PIB d’ici 2023

Dans la même catégorie

Le projet du budget de l’Etat 2021 au cœur d’une réunion à la Kasbah

L'avancement de l'élaboration du projet du budget de l'Etat pour l'année 2021 a été au cœur d'une réunion, jeudi,...

Italian Exhibition Group: Ecomondo et Key Energy 2020, essentiels pour l’avenir du pays

Profondément innovants, comme toujours. En direct et par voie numérique, accessibles et sûrs, pour libérer le potentiel du marché...

Jabeur Ben Attouch: 98% des agences de voyages, menacées de faillite, d’ici fin octobre 2020

98% des agences de voyages exerçant en Tunisie, sont menacées de faillite, d'ici fin octobre 2020, si les mesures...

MIQYES 2019 : 17,6% des PME toujours bloquées et 50,4% jugent la reprise très lente et préjudiciable

Cette année, le MIQYES mesure à la fois la santé des PME en 2019 ainsi que l’impact du COVID-19...

Tunisie: l’Union Européenne lance TEX-MED ALLIANCES, le 29 septembre 2020

TEX-MED ALLIANCES « Alliances méditerranéennes des textiles pour le développement des entreprises, l’internationalisation et l’innovation », projet de coopération...

Moody’s souligne dans un rapport récemment publié que le profil de crédit de la Tunisie (B2 sous revue à la baisse) reflète des niveaux d’endettement élevés qui se rapprocheraient de 80 % du PIB d’ici 2023, reflétant un historique de déficits budgétaires sous-tendu par une structure de dépenses rigide et d’importants déséquilibres extérieurs.

Cette faiblesse du profil de crédit ou réputation financière est exacerbée par la pandémie COVID-19, qui devrait avoir temporairement un grave impact sur la croissance, les indicateurs budgétaires et les risques de refinancement. Le taux de chômage élevé, les disparités régionales prononcées et les tensions sociales qui pourraient se raviver si la reprise économique attendue dans le courant de l’année ne se concrétise pas, continuent d’assombrir les perspectives économiques. Le programme gouvernemental de lutte contre le coronavirus, d’un montant d’environ 1 milliard de dollars (2,7 % du PIB prévu pour 2020), combiné à un manque à gagner, conduit Moody’s à prévoir un déficit budgétaire de 5 % du PIB en 2020, contre 3,5 % en 2019. Cette valeur est à comparer avec l’amélioration prévue de 3 % au moment de la modification en février 2020 de la perspective de notation de la Tunisie, qui est passée de négative à stable.

Articles récents

La valeur de Tesla perd 50 milliards de dollars malgré la promesse d’une batterie moins chère

Les investisseurs ont retranché mardi 50 milliards de dollars de la valeur marchande de Tesla malgré la promesse du...

Le projet du budget de l’Etat 2021 au cœur d’une réunion à la Kasbah

L'avancement de l'élaboration du projet du budget de l'Etat pour l'année 2021 a été au cœur d'une réunion, jeudi, au palais du gouvernement à...

Italian Exhibition Group: Ecomondo et Key Energy 2020, essentiels pour l’avenir du pays

Profondément innovants, comme toujours. En direct et par voie numérique, accessibles et sûrs, pour libérer le potentiel du marché et la connaissance que le...

Jabeur Ben Attouch: 98% des agences de voyages, menacées de faillite, d’ici fin octobre 2020

98% des agences de voyages exerçant en Tunisie, sont menacées de faillite, d'ici fin octobre 2020, si les mesures d'appui financier prises par le...

USA : Le chômage nourrit les doutes sur la reprise

Les principales Bourses européennes ont terminé en baisse jeudi, l’augmentation inattendue des inscriptions au chômage aux Etats-Unis ayant ravivé les craintes d’un tassement de...

Dans la même catégorie