jeudi, septembre 24, 2020

Tunisie – Investissement: 67 milliards de dinars pour réformer le secteur des transports d’ici 2040

Dans la même catégorie

MIQYES 2019 : 17,6% des PME toujours bloquées et 50,4% jugent la reprise très lente et préjudiciable

Cette année, le MIQYES mesure à la fois la santé des PME en 2019 ainsi que l’impact du COVID-19...

Tunisie: l’Union Européenne lance TEX-MED ALLIANCES, le 29 septembre 2020

TEX-MED ALLIANCES « Alliances méditerranéennes des textiles pour le développement des entreprises, l’internationalisation et l’innovation », projet de coopération...

Attijari Bank annonce une régression de 17,07% du bénéfice net au 30 Juin 2020

Les états financiers intermédiaires relatifs au premier semestre 2020 de la Banque Attijari de Tunisie révèlent une embellie du...

L’accès au financement constitue le principal obstacle pour 39,4% des entreprises tunisiennes

L’accès au financement est le principal obstacle au développement des entreprises en Tunisie pour 39,4% des chefs d’entreprises interrogés...

Encore plus d’avantages pour les détenteurs de la Carte Privilège Auto suite à la convention signée entre FIX’N’GO et Afrique Assistance

En ce mardi 22 septembre, au siège d’Afrique Assistance, une convention de partenariat a été signée entre FIX’N’GO, premier...

Le ministre tunisien du Transport Hichem Ben Ahmed a présenté mardi à Tunis une étude portant sur un plan directeur national des Transports à l’horizon 2040 qui prévoit des projets d’un coût estimé à 67 milliards de dinars (22,15 milliards de dollars), dont 13,8 milliards de dinars (4,5 milliards de dollars) dédiés à l’entretien d’infrastructures existantes.

« La priorité a été donnée au transport ferroviaire auquel ont été consacrés 19 projets d’un coût de 28 milliards de dinars (9,25 milliards de dollars) », a révélé le ministre tunisien du Transport, lors d’un point de presse portant sur les grandes lignes de cette étude.

L’étude propose aussi la réalisation de 18 projets routiers, 6 projets portuaires et 4 projets aéroportuaires.

M. Ben Ahmed a précisé dans ce contexte que le secteur des Transports devrait jouer, conformément aux directives de cette étude, le rôle d’outil de développement économique et social au niveau national. Selon lui, la vision 2040 pour le secteur cible des réseaux routier et autoroutier, ferroviaire, aérien et portuaire, assure « efficience, efficacité et durabilité ».

Un dialogue national sera organisé le 3 mai 2019 en présence du Chef du gouvernement, Youssef Chahed, « pour discuter et identifier d’une manière participative des solutions aux multiples problèmes et difficultés rencontrés par les citoyens à cause des dysfonctionnements et des services médiocres de certains modes de transport ».

A noter que l’étude du plan directeur national des Transports à l’horizon 2040 de Tunisie a été réalisée via un cofinancement sous forme de don accordé par le Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Tunisie: l’Union Européenne lance TEX-MED ALLIANCES, le 29 septembre 2020

TEX-MED ALLIANCES « Alliances méditerranéennes des textiles pour le développement des entreprises, l’internationalisation et l’innovation », projet de coopération...

Hyundai en discussion avec l’UE sur le rachat de Daewoo

Hyundai Heavy Industries, numéro un de la construction navale, est en pourparlers avec les autorités européennes de la concurrence, auxquelles elles pourraient faire des...

Le budget allemand approuvé pour 2021 prévoit un endettement net frôlant les 100 milliards d’euros

Le gouvernement allemand a approuvé mercredi le projet de budget 2021 présenté par le ministre des Finances Olaf Scholz qui prévoit une nouvelle dette...

Attijari Bank annonce une régression de 17,07% du bénéfice net au 30 Juin 2020

Les états financiers intermédiaires relatifs au premier semestre 2020 de la Banque Attijari de Tunisie révèlent une embellie du chiffre d’affaires de 3,8% en...

L’accès au financement constitue le principal obstacle pour 39,4% des entreprises tunisiennes

L’accès au financement est le principal obstacle au développement des entreprises en Tunisie pour 39,4% des chefs d’entreprises interrogés dans le cadre d’une enquête...

Dans la même catégorie